Pourquoi mon chien…

Depuis que l'homme a réussi à domestiquer le chien, ce dernier est devenu son meilleur ami. Dans la chasse, dans la sécurisation de son habitat, comme partenaire dans les moments de joie ou de peine…

Le chien est sans nul doute l'unique animal qui donne à l'homme sans rien attendre en retour. Malgré cette loyauté sans faille, vous pouvez vous demander pourquoi votre chien n'en fait parfois qu'à sa tête, pourquoi il a des changements d'humeur ou pourquoi il semble aussi agressif avec ses congénères ou les autres animaux. Zoom sur ces comportements parfois déviants, les raisons et comment les atténuer avec un minimum d'effort et de bon sens.

Le comportement des chiens et les croyances populaires

Vous vous posez la question pourquoi votre chien se met à dévorer vos chaussures, pourquoi il se met à aboyer tout le temps ou pourquoi il se montre agressif avec ses congénères ? Il faut savoir que, comme pour tout être vivant, votre chien a une histoire, un caractère qui lui est propre, de l'énergie propre à sa race. Comme un enfant, un chien a besoin d'affection, d’attention et et de reconnaissance. Ce n'est ni un jouet ni un esclave, un chien maltraité ou mal considéré sera forcément agressif ou aura un tempérament lunatique.

Un chien a aussi besoin de se dépenser, de faire ses dents, de se sociabiliser… Il a aussi peut-être connu une enfance traumatisante, des brimades ou une expérience tragique inoubliable. Comme tout être vivant, un chien se forge un caractère à partir d'une expérience vécue et avec laquelle il faudra composer.

Les bonnes pratiques pour mieux canaliser l'esprit et le comportement de son chien

Avoir un chien, c'est aussi partager son toit, d'avoir un être cher à ses côtés. Il faut non seulement le nourrir, mais aussi l'entretenir, passer du temps avec lui, lui faire faire des exercices physiques. Éduquer un chien, c'est aussi se montrer autoritaire tout en se montrant juste. Si votre chien fait une bêtise, vous devez le punir non pas en le brimant, mais en lui montrant sa bêtise et le gronder de manière sévère, sans le martyriser.

Il faut être patient et persévérant pour éduquer un chien. Il faut lui consacrer du temps, le promener, ne pas avoir peur à le faire interagir avec d'autres congénères, lui montrer une certaine affection. Il ne faut cependant pas être trop affectueux et lui laisser l'occasion de venir à vous. Trop d'affection peut le rendre nerveux. Enfin, n'hésitez pas à jouer avec lui, de partager quelques moments de complicités. Un chien, surtout jeune, n'attend que cela.