En France, il ne manque pas d’éducateurs canins avec des chenils disponibles pour dresser nos compagnons et faire en sorte qu’ils se sociabilisent sans trop de heurts. Mais comment choisir le bon éducateur canin parmi toutes les offres disponibles sans commettre une erreur susceptible d’impacter le comportement de notre fidèle ami ? Afin de bien comprendre le rôle et les prérogatives d’un éducateur canin pour mieux arrêter votre choix, zoom sur les croyances populaires, ce qu’il en est en réalité et les différents types de prestations que l’on peut trouver dans l’un des nombreux clubs canins en France.

Le métier d’éducateur canin parfois décrié

Avec une concurrence rude et des clubs qui poussent comme des champignons notamment dans la province profonde, il n’est pas rare que des acteurs et professionnels de dressage de canidés en viennent à dénigrer la pratique et le professionnalisme de certaines associations. Outre ce dénigrement intra-experts dans le domaine des éducateurs canins, des particuliers se montrent réticents à l’idée de confier leur fidèle et loyal animal de compagnie de peur qu’il éprouve une expérience traumatisante avec ses congénères, ou qu’ils ne subisse de mauvais traitements par les éducateurs.

S’il est vrai qu’il peut y avoir des excès avec quelques expériences malheureuses, la plupart des clubs canins disposent d’éducateurs spécialisés, habilités dans le dressage de chiens avec une logistique à toutes épreuves pour donner au canidé tous les moyens de s’épanouir, de s’exercer et de s’améliorer tant au niveau comportemental que physique. Avant de prendre pour argent comptant les remarques des professionnels et particuliers qui dénigrent les éducateurs et les clubs, mieux vaut se faire sa propre idée et lire les différents avis que l’on peut trouver sur Internet.

Le cursus pour devenir éducateur canin

Si le diplôme n’est pas obligatoire pour exercer le métier d’éducateur canin, il est recommandé de passer le Brevet Professionnel d’Éducateur Canin (Diplôme d’État) dont la durée est de 2 ans en alternance (1 semaine en centre, 2 semaines en entreprise). Au total, ce ne sont pas moins de 1 200 heures théoriques et 2 240 heures de pratique qui sont dispensées pour faire du candidat un éducateur canin capable de faire face à toutes sortes de situation, quelle que soit la race de l’animal, quel que soit son comportement.

Il existe également des diplômes et des formations non reconnus par l’État mais qui permettent aux candidats de se mettre en situation réelle avant de commencer à exercer un emploi dans l’un des centres de France.

Les dispositifs mis en place par les éducateurs canins

Avant de parler dispositifs et moyens mis en oeuvre pour dresser votre chien, il faut savoir que faire appel à un éducateur canin a un coût. En fonction de la région et de la logistique mise en place, une séance d’une heure coûte en général 35 € à 75 €. Des forfaits existent avec des tarifs aux alentours de 300 €, toujours variable en fonction de l’emplacement du club. A ces prix, il faut associer les services rendus, la qualité de service et la progression des chiens à exécuter les différentes épreuves qu’on leur propose.

Au niveau des méthodes de dressage, plusieurs formules peuvent être proposées selon la philosophie de l’équipe dirigeante :

  • La méthode classique, basée sur la discipline et le dressage intensif en recourant aux punitions dans le cas où le chien produit un comportement non désiré. Ce type de méthode est appropriée pour les chiens de garde et les chiens de la police cynophile afin d’obtenir un dressage adéquat pour protéger un lieu ou obéir aux ordres de ses maîtres.
  • La méthode dite par renforcements positifs en faisant en sorte à ce que le chien soit gratifié pour les comportements jugés opportuns, et ignoré ou non-gratifié si le chien produit au contraire un comportement non voulu. Cette méthode douce est appropriée pour les chiens de particulier, les chiens de concours et pour canaliser certaines races qui ont une propension avérée à l’agressivité et à la désobéissance.

A noter que les clubs canins proscrivent l’emploi de certains accessoires jugés dangereux ou traumatisants pour les chiens (colliers à décharges électrostatiques anti-aboiement, colliers chimiques, colliers de rappel électrique, colliers anti-fugue, colliers à pointes, colliers étrangleurs…).

Sachez qu’il n’existe pas de méthode miracle et qu’en fonction du caractère et de la jeunesse du chien, il vous faudra peu ou beaucoup de séances pour obtenir les résultats escomptés.

Les résultats observés en faisant appel à un éducateur canin

Après de nombreuses séances de dressage dans un club canin, le chien dispose de plus de rappel, est plus enclin à écouter les consignes et devient plus respectueux, moins agressif avec ses proches. Il devient également plus agile, est capable de discerner le véritable danger et de prendre en compte les différents risques avant de rentrer en action.

Pour choisir le bon éducateur canin, n’hésitez pas à vous rapprocher des sociétés de sécurité mais aussi de lire les différents avis que l’on peut trouver sur Internet afin de bien choisir le club pour votre compagnon.