La soumission imaginaire dans le dressage de chien

Dressage de chien, la soumission imaginaire

La soumission dans le dressage du chien a encore malheureusement de beaux jours devant elle. Cette soumission prétendument indispensable dans relation saine entre son propriétaire et son chien n'évoluera pas tant que tout un chacun n'aura pas accès à une culture de la connaissance animale autre que celle qui est actuellement diffusée dans les médias Français. Un grand nombre de sites canins, qui soit y en passant sont devenus des sociétés qui génèrent des millions d'euros de chiffres d'affaires par an, profitent de cet engouement pour ce secteur d'activité depuis quelques années, et continuent de diffuser toujours ces ignobles messages de désinformations, mélange d'anthropomorphisme et de "je suis français, donc je sais tout". Mélange franchouillard que nous traînons avec acharnement et pugnacité, de génération en génération depuis les années 70.

Cette légende de la soumission entre l'homme et le chien et les vidéos qui les accompagnent sont même cité comme références. L'éducation positive n'est que mollement conseiller, car l'objectif de ces sites est de vendre, point. Ne serait-ce pas beaucoup plus intéressant de vendre un collier électrique à 250 euros, qu'un clicker à 1,50 euro ?

Certaines espèces, dont le chien ont trouvé auprès de l'homme de quoi se développer et ce depuis la préhistoire. Malgré cela depuis le néolithique, l'être humain dans son immense sagesse a fait de certaines espèces des compagnons au vrai sens du terme et d'autres des esclaves, ou l'animal vivant disparaît au profit d'une rentabilité immédiate commandée par une industrie et un système capitaliste.

Et contrairement à ce que l'on pourrait penser on pourrait classer le chien comme cette esclave, cantonner dans un jardin, alors que c'est un animal épris de liberté et qui doit obligatoirement obéir. Et là tous les moyens sont bons. « être sous la main de l'homme aura été le plus souvent pour les bêtes une épreuve » C. Bailly. Cette obligation d'obéissance a toujours été quelque chose de récurrent dans la relation homme-chien et quand l'être humain est confronté à son ignorance ou son incapacité, il cherche à imposer sa force, sa violence et sa volonté de soumission.

La force du nombre et l'accélération du rythme de vie de nos sociétés sont un fléau pour le chien. Quand certaines personnes, qui après un accident ou une maladie dégénérative, ont le lobe préfrontal abîmé, ils perdent l’accès à l'empathie et affirment tous, qu'ils n'ont pas le temps de se représenter l'effet que leurs actes ou leurs paroles auront plus tard sur les autres. De la même manière nos sociétés de consommation où tous et tout doit aller de plus en plus vite finissent par annihiler cette empathie. Ce qui donnera des messieurs et madames tout le monde, parfaitement intégrer dans la société, mais qui répondront au dogme de l'imposition de la soumission, sans réfléchir plus que cela à l'éventualité de la souffrance animale que cela peut générer.

« ...Placer les mains sur la gorge et sur le bas-ventre et exercer une pression si le chien bouge.
Susurrer un son, pour que le chien associe ce son avec la soumission.
L'exercice doit durer le plus longtemps possible pour que le chien s'abandonne complètement, qu'il se retourne et se mette sur le dos... » Franck Philip Éducateur canin, Comportementaliste...?!?

Il est reconnu scientifiquement comme beaucoup d'autres espèces, depuis déjà un certain laps de temps que le chien est doté d'empathies, c'est-à-dire être capable de se mettre à la place de l'autre, de ressentir ce que ressent l'autre. En Allemand l'empathie se dit, Einfuhlung, qui se traduit par " sentir dans". Possédant cette capacité biologique, comment ne pas rester pantois et atterrer devant ce genre d'endoctrinement baser uniquement sur des croyances et non de l'éthologie ?

Après avoir vu cette vidéo, où l'on peut voir au moins trois ou quatre chiens avec de jolis colliers électriques de couleur, qui est l'exemple type des conseils qui fourmillent sur internet et qui vont encourager des milliers de personnes à continuer de maltraiter leurs chiens. Un seul mot ne peut décrire ce genre d'ignominie, l'ignorance. L'ignorance, qui transmise à des propriétaires débutants, donnera des personnes qui pratiqueront ces méthodes parce qu'elles ont payé et ne se sentent absolument pas coupables de commettre le pire. Le fait d'obéir déculpabilise et évite le questionnement moral.

Mais les vrais inhumains sont ceux qui forment quotidiennement ces propriétaires de chien et qui, à cause de cette ignorance, condamnent les chiens à une vie misérable remplie de stress et d’incompréhension. À quelconque niveau que ce soit de ses connaissances, il n'y aura jamais de prétention à affirmer que la violence n'est pas une méthode d'apprentissage et que la soumission entre l'homme et le chien n'a jamais existé.


Race de chien, une marchandise
Collier à pointes chien
Le chien de Goyet


dresage de chien fouras