Le droit de toujours laisser son chien attaché dehors

Chien enchaîné toute la journée dehors

Garder un chien enchaîné toute la journée est une forme de cruauté passive. Il y a diverses raisons pour lesquelles les gens enchaînent toute la journée leur chien dehors.

Motifs d’enchaîner toute la journée son chien dehors :

Certaines personnes qui enchaînent leurs chiens le font

  • parce qu'ils croient que le chien doit vivre dehors;
  • parce que n'ayant pas de clôture correcte il « s'échappe » forcément du jardin;
  • parce qu'il creuse des trous et abîme les jolies fleurs dans le jardin;
  • parce qu'il n'arrête pas de sauter sur la baie vitrée;
  • pour protéger leur domicile ou pour des comportements encore plus futiles.
  • peut-être que le chien est devenu trop gros pour être à l'intérieur ou a-t-il un problème de comportement que le propriétaire ne souhaite pas prendre le temps d'améliorer... etc.

Cette misère canine est au bout de notre rue. Cachés derrière des murs ou au fond d'une cour, ces chiens sont invisibles. Dans le meilleur des cas nous les entendons aboyer au loin jour et nuit. Très peu documenter cette pratique est beaucoup plus répandue que l'on ne pourrait l'imaginer.
 
Dans tous les cas, ces personnes ne sont pas faites pour avoir un chien et ne devraient par avoir la possibilité d'en posséder.

Conséquences d'enchainer un chien toute la journée dehors

 

Il est rare qu'un chien enchaîné en permanence reçoive des soins suffisants. Ces chiens captifs souffrent souvent des gamelles d'eau renversés, de soins vétérinaires inadéquats, de malnutrition et des températures extrêmes. En période de grand froid, ces chiens n'ont souvent pas accès à un abri ou à un abri correctement isolé. Pendant les périodes de chaleur extrême, ils ne peuvent pas recevoir l'eau ou une protection adéquate contre le soleil. Le chien, s'il était encore besoin de le préciser est un être naturellement social qui prospère dans l'interaction avec les êtres humains et d'autres animaux. Dans la nature, le chien et le loup vivent, mangent, dorment, et chassent avec une famille. Comme les autres espèces canines les chiens sont génétiquement déterminés à vivre dans un groupe. N'ayant jamais de chiffres en France à disposition, aux États-Unis ont estime à 500 000 le nombre de chien qui vivent des vies vides, enchaîné à l'extérieur. Ligoté dans cette vie de misère, le chien s’ennuie, devient anxieux, névrosé et beaucoup développent des comportements compulsifs et agressifs

Problématique de l'enchaînement continu

Cette pratique est à la fois irrespectueuse, intolérable et est une menace pour la sécurité du chien, d'autres animaux et des humains présents. Un chien enchaîné seul dans un endroit pendant des heures, des jours, des mois, voire des années souffre d'immenses dommages psychologiques. Un chien auparavant amical et docile, lorsqu'il est conservé en permanence enchaînée, devient malheureux, anxieux et souvent agressifs. Dans de nombreux cas, le cou du chien enchaîné se couvre de plaies, résultat de la traction régulière sur le collier. Le chien doit manger, dormir, uriner et déféquer dans un seul endroit confiné alors que ce n'est pas du tout dans sa nature d'uriner, de déféquer et de se reposer dans la même zone. Les propriétaires qui attachent leurs chiens sont également moins susceptibles de nettoyer la zone. Car bien qu'il y ait peut avoir au départ une zone avec de l'herbe dans la zone de confinement, elle deviendra très vite impraticable en raison des piétinements réguliers du chien et se transformera en boue.

Conséquences physiques

Un ancrage restreint considérablement le mouvement d'un chien. Cette chaîne où cordage peut également s'emmêler autour des pattes, du cou... s'accrocher sur la structure de l'abri du chien ou d'autres objets, limitant davantage le mouvement et cause des dommages physiques (étouffement ou étranglement). Outre les dommages psychologiques causés par l’enchaînement continu, le chien contraint de vivre dans les limites de cette chaîne peut devenir une cible facile pour les autres animaux, les humains et les insectes piqueurs. Un animal enchaîné peut souffrir de harcèlement des passants, des piqûres d'insectes et d'attaques d'autres chiens.

Enchaîner les chiens présente un danger pour les êtres humains ?

Le chien attaché pendant de longues périodes peut devenir très agressif. Le chien se sent naturellement pour des raisons de survie ou de protection de son environnement dans l'obligation de défendre son territoire; lorsqu'il est confronté à une menace perçue. Il réagit de façon instinctive et décuplée par l’excitation de la tension de la chaîne. Un chien enchaîné, incapable de prendre la fuite, se sent souvent obligé de se défendre et attaquer un animal familier ou la personne qui se promène à son insu dans son territoire. De nombreuses attaques sur les personnes par des chiens captifs ont été documentés. Le Journal de l'American Veterinary Médical Association a rapporté que 17% des chiens impliqués dans des attaques mortelles sur l'homme entre 1979 et 1998 étaient retenus à l'attache sur la propriété de leurs propriétaires au moment de l'attaque et le livre Fatal dog attacks indique que 25% des attaques fatales ont été infligées par des chiens enchaînés. Ce n'est pas le type de chien qui fait la dangerosité, c'est le fait d'être attaché. Tragiquement, les victimes de ces attaques sont souvent les enfants qui ne perçoivent pas la présence du chien enchaîné jusqu'à ce qu'il soit trop tard. En outre, un chien attaché pendant des heures peut rester agressif, et est susceptible de chasser et d'attaquer les passants et les animaux sans méfiance une fois détacher. Comportements acquis lors des heures passées enchaînées.

Réglementation pour les chiens enchainés toute la journée

Aussi inconcevable que cela puisse paraître le fait d'enchaîner son chien toute la journée est réglementer et cautionner par la législation Française.
Extrait des conditions minimum en France de l'Arrêté du 25 octobre 1982 relatif à l'élevage, à la garde et à la détention des animaux, chapitre II,

« Animaux de compagnie et assimilés...
...
6. Les chiens de garde et d'une manière générale tous les animaux de compagnie et assimilés que leurs maîtres tiennent à l'attache ou enferment dans un enclos doivent pouvoir accéder en permanence à une niche ou abri destiné à les protéger des intempéries. L'attache est interdite pour les animaux n'ayant pas atteint leur taille adulte.

7. a) La niche ou l'abri doit être étanche, protégé des vents et, en été, de la chaleur. La niche doit être sur pieds, en bois ou tout autre matériau isolant, garnie d'une litière en hiver et orientée au Sud. En hiver et par intempéries, toutes dispositions doivent être prises afin que les animaux n'aient pas à souffrir de l'humidité et de la température, notamment pendant les périodes de gel ou de chaleur excessive.
b) Les niches doivent être suffisamment aérées. Les surfaces d'ébats des animaux doivent être suffisamment éclairées.
c) La niche doit être tenue constamment en parfait état d'entretien et de propreté.
d) La niche et le sol doivent être désinsectisés et désinfectés convenablement. Les excréments doivent être enlevés tous les jours.
e) Devant la niche posée sur la terre ferme, il est exigé une surface minimale de 2 mètres carrés en matériau dur et imperméable ou en caillebotis pour éviter que l'animal, lorsqu'il se tient hors de sa niche, ne piétine dans la boue.
f) Cette surface doit être pourvue d'une pente suffisante pour l'évacuation des urines et des eaux pluviales. Les caillebotis doivent être tels qu'ils ne puissent blesser l'animal, notamment les extrémités des pattes.

8. a) Pour les chiens de garde et d'une manière générale, tous les animaux de compagnie et assimilés que leurs propriétaires tiennent à l'attache le collier et la chaîne doivent être proportionnés à la taille et à la force de l'animal, ne pas avoir un poids excessif et ne pas entraver ses mouvements.
b) Les animaux ne peuvent être mis à l'attache qu'à l'aide d'une chaîne assurant la sécurité de l'attache pour les visiteurs et coulissant sur un câble horizontal, ou à défaut, fixée à tout autre point d'attache selon un dispositif tel qu'il empêche l'enroulement, la torsion anormale et par conséquent, l'immobilisation de l'animal. En aucun cas, la collier ne doit être constitué par la chaîne d'attache elle-même ni par un collier de force ou étrangleur.
c) La longueur de la chaîne ne peut être inférieure à 2,50 mètres pour les chaînes coulissantes et 3 mètres pour les chaînes insérées à tout autre dispositif d'attache prévu ci-dessus.
d) La hauteur du câble porteur de la chaîne coulissante doit toujours permettre à l'animal d'évoluer librement et de pouvoir se coucher. ... »


Les émotions de chiens caressés par une personne connue ou inconnue
Le chien préfère les hommes névrosés ?
Le collier étrangleur doit être interdit


Thèmes

éducation à la rochelle 17