Agility 17 Charente-Maritime

Agility à Ciré d’Aunis ?

Éducation canine Les 3 piliers situé à Ciré d’Aunis en Charente Maritime ne pratique pas d’agility (équitation canine) pour des raisons éthiques. La principale raison étant que le chien n’est morphologiquement pas constitué pour pratiquer cette activité physique. Aveuglés par la rapidité de la progression et du « plaisir partagé » avec son chien, les pratiquants d’agility devraient être informé des conséquences de la pratique de cette « discipline ».

Alors que les enquêtes rétrospectives sont loin d'être parfaites, les données générées par celles-ci  fournissent une bonne base sur la dangerosité de la pratique de l’équitation canine (agility) pour le chien.

Voici quelques-unes des conclusions de ces études:

  • Un tiers, soit 31,8% des chiens ont souffert de lésions liées à l'agility.
  • 27,6% des chiens blessés ont subi plus d'une blessure liée à l'agility.
  • Les souches de tissus mous, entorses et contusions (ecchymoses) ont été les blessures les plus fréquemment rapportées.

Sur les 1 523 blessures analysées les membres les plus fréquemment touchés :

  • 25 % concernent l’épaule et 25% le genou
  • 18 % concernent le cou
  • 12 % concernent les extrémités (doigts, chevilles, métatarses, tarses, carpes…)
  • le dos

Dans 80 % de ces cas ce sont les tendons et les ligaments qui sont généralement abîmés.

  • Parmi les blessures :

 > 50,5% étaient légères (moins de un mois pour la guérison)
 > 44,6% étaient sévères (deux mois ou plus pour la guérison).
 > les 4,9% restants étaient non classés.
 > tout en sachant que les conséquences de ces blessures vont réapparaître à partir d’un certain âge, sous forme par exemple d’arthrose.

Étiologie

  • Les blessures étaient communément attribuées à des chocs pendant des sauts avec des barres, des cadres et des obstacles.
  • Il n'y a pas de différence significative entre le nombre de blessures survenues pendant la pratique et les compétitions.
  • Les chiens ont un plus grand risque de blessure s'ils ont des antécédents de blessure antérieure.
  • Les chiens recevant des thérapies alternatives (soins chiropratiques, acupuncture, massage ou suppléments diététiques) ont un risque accru de blessure.
  • Le Border Collie a un risque plus élevé de blessure que d’autres chiens, même après la considération statistique de la popularité de cette race dans la pratique de l’équitation canine.
  • Les chiens ayant moins de quatre ans d'expérience en équitation canine ont un risque accru de blessure.
  • Les chiens manipulés par des individus ayant moins de 5 ans d'expérience en équitation canine ont un risque plus élevé de blessure.

Blessures d'Agility les plus fréquentes

L'une des blessures les plus fréquentes chez les chiens concerne l'épaule. Cela est particulièrement vrai pour les chiens d'équitation canine. Les problèmes les plus fréquents sont :

  • tendinite du biceps brachial ;
  • calcification de l'épaule supra-épineuse ;
  • contracture infra-épineuse ;
  •  ossification sont susceptibles de concerner les tissus qui normalement ne doivent pas s'ossifier comme les tendons, les cavités des articulations ;
  • instabilité du ligament gléno-huméral médian de l’épaule;


Les lésions au coude couramment rencontrées incluent :

  • la luxation ;
  • la rupture du ligament collatéral ;
  • le processus coronoïde médian fragmenté ;
  • l'arthrose de cause inconnue
  • ...

Le carpe

Au niveau du carpe, qui correspond au poignet de l'homme les chiens d’équitation canine peuvent subir :

  • avulsion du tendon du carpe ulnaire ;
  • un allongement superficiel du tendon du tendon extenseur;
  • une rupture du ligament collatéral ;
  • tendinite du rachis long du carpe ;
  • lésions de l’hyper-extension du ligament palmaire ;
  • luxation ou fracture ;
  • fracture du processus styloïde ;
  • instabilité des articulations ;
  • fractures des os du carpe
  • ...

Partie postérieure

Dans la partie postérieure, la dysplasie de la hanche et l'arthrose de la hanche, de l'étouffement et du tarse ne sont pas rares et habituellement une conséquence d'une maladie orthopédique de développement préexistante. Les chiens d’équitation canine peuvent également développer :

  • myopathie et contracture musculaire ;
  • lésion musculaire de l'iliopsoas conduisant à une neuropathie fémorale (dysfonctionnement du nerf fémoral qui intervient en cas de perte de sensibilité ou de mobilité de la patte) ;
  • rupture du ligament croisé,
  • tendinite rotulienne,
  • déchirure musculaire du muscle gastrocnémien ;
  • lésions chroniques du membre postérieur qui peuvent comprendre une rupture du tendon d'Achille,
  • lésions du muscle iliopsoas ;
  • rupture partielle du ligament croisé ;
  • entorse lombo-sacrée ;
  • ...

Dans le cadre des blessures articulo-musculaire, 50% des chiens étudiés n’ont pas complètement récupérer leur conditions.

Source :

Survey-based analysis of risk factors for injury among dogs participating in agility training and competition events.
Cullen KL1, Dickey JP, Bent LR, Thomason JJ, Moëns NM. 2013 Oct

17/11/2016


Les gestes contradictoires envers le chien
Agility à Ciré d'Aunis (Part2)
Je suis ton chien


Thèmes

Agility ciré d'aunis