En finir avec l'anthropocentrisme chez le chien

L'anthropocentrisme et le chien

L'anthropocentrisme est une vision du monde qui considère l'homme comme le facteur le plus important et LA valeur de l'univers. Les humains ont une indéniable et exigence absolue des produits de la nature et des écosystèmes, afin de subvenir à leurs besoins et à leurs sociétés. Il y a un certain nombre de conséquences importantes de la vue anthropocentrique, qui influent fortement sur la manière dont les êtres humains interprètent leurs relations avec d'autres espèces, avec la nature et le chien.

Le point de vue que les humains ont une plus grande valeur intrinsèque que les autres espèces influencent aussi ses jugements éthiques sur les interactions avec le chien. Cette éthique est souvent utilisée pour légitimer le traitement du chien d'une manière qui serait considérée comme moralement inacceptable si les humains étaient traités de façon similaire. Par exemple, les chiens, sont souvent traités très durement dans le cours normal des recherches médicales, dans les expérimentations et dans certaines pratiques de dressage. Une autre conséquence du point de vue anthropocentrique, c'est la croyance que les humains sont au sommet de la progression naturelle de l'évolution des espèces et de la vie.
 
Cette croyance est contraire à l'interprétation biologique moderne de l'évolution. Ce qui suggère qu'aucune espèce n'est supérieure à une autre. Même si certain ont clairement une plus ancienne lignée de l'évolution. Les qualités de l'homme ont autorisé son espèce à un degré qu'aucune autre espèce n'a réalisé au cours de l'histoire de la vie sur terre. Par le développement de systèmes sociaux et des techniques qui rendent possible une exploitation intense et de la gestion de l'environnement.

Ce pouvoir a permis aux humains de devenir l'espèce la plus florissante de la planète. Ce succès est indiqué par la population de l'être humain qui est maintenant maintenu dans l'échelle de l'évolution. Pour combien de temps ? Cette pseudo réussite permettrait à l'espèce humaine de traiter son plus proche compagnon selon ses valeurs . C'est l'essence même de l'anthropocentrisme.

La croissance explosive de ces chiffres, et les quantités croissantes de ressources biologiques et l'environnement de la Terre qui sont affectées pour soutenir l'espèce humaine. Alors qu'une espèce méprisée par l'homme depuis la nuit des temps, comme le rat. Régule sa population en fonction des ressources dont il dispose.      

Cependant, la véritable mesure du succès évolutif, contrairement à l'habilitation temporaire et l'intensité de l'exploitation des ressources, est liée à la durée pendant laquelle une espèce reste puissante. L'homme fait ses tous premiers pas et ne possède pas les capacités d'adaptation dont les animaux dits inférieurs sont dotés. Un exemple étant la survie du loup dans des zones proches de Tchernobyl, là ou l'humain ne survivrait pas.

Il y a des signaux clairs que l'exploitation intense de l'environnement par l'homme est à l'origine de la dégradation généralisée de l'environnement et une diminution de sa capacité à soutenir les humains. Disparition de nombreux types d'écosystèmes naturels, extinction quotidienne des espèces. Disparition et dilution programmé du Dingo d'Australie, dans la population de chiens domestiques. Alors que celui-ci a mis des milliers d'années à s'adapter à une vie sauvage.

Les animaux ont le droit de coexister avec les humains dans la nature, et certains voudraient également ajouter que la nature a une valeur inhérente au-delà de son utilisation pour l'humanité.

Le simple argument que le chien puisse être doté de sentiments, différent des nôtres, mais de sentiments quand même. Provoque immédiatement un lever de bouclier anthropocentrique de la communauté cynophile. Ce qui porte à penser que le chemin va être encore très long. Et que le chien n'a pas fini de souffrir.


Les devoirs du vétérinaire... sur le marché du chien et du chat
Un chien transporte l'oxygène pour que sa petite maîtresse respire
Le chien de nos jours


Thèmes

Dresseur chien la rochelle