Évolution des origines des races de chiens

Origine des races de chiens

Un nouvel arbre généalogique sur l'origine des races de chiens contenant plus de 160 races différentes révèle l'histoire de l'évolution des origines des races de chiens. À l'occasion de l'étude sur ces analyses génomiques, elles révèlent l'influence de l'origine géographique, de la migration et de l'hybridation sur le développement moderne des races de chiens. Paru le 25 avril 2017 dans la revue Cell Reports, les scientifiques ont examiné les génomes de 1 346 chiens pour créer à ce jour l'une des cartes les plus diverses produites traçant la relation entre le génome des races de chiens et leur origine. La carte montre les types de chien utilisé par l'homme pour créer des races modernes et révèle que les chiens créés pour exercer des fonctions similaires, comme les chiens de travail, ne partagent pas nécessairement les mêmes origines. L'analyse fait même l'objet d'un type ancien de chien qui se serait rendu sur le continent Américain des milliers d'années avant que Christophe Colomb ne pose un pied dans le "nouveau Monde".

Même s'il n'y a aucune certitude absolu que le chien descende génétiquement directement du loup, cela fait entre 33 et 36 000 ans que nos chemins se sont croisés. Par une sélection non plus naturelle, mais totalement artificielle, au fil de milliers d'années, ce canidé d'origine fut domestiqué et se transforma en chien. De ces mutations génétiques résultent aujourd’hui environ 400 races différentes. Pour tenter d'éclaircir l'origine de cette variétés de morphotype, les chercheurs ont examiné la séquence génétique de 161 races modernes de chiens. Ils ont utilisé ces données génétique pour créer une carte détaillant quand et où chaque race de chien avait évolué.*

Origines et évolution des races de chiens

La plupart des races d'étudié provenaient de groupes de chiens originaires d'Europe et d'Asie. Mais les chiens domestiques sont venus sur le continent Américain il y a des milliers d'années, lorsque les hommes ont traversé le pont terrestre de Béring reliant l'Alaska et la Sibérie. Ces chiens du "nouveau monde" disparurent plus tard lorsque des chiens européens et asiatiques sont arrivés sur le continent Américain. Les chercheurs ont cherché l'héritage génétique de ses anciens types de chien dans l'ADN des races modernes américaines, mais ont trouvé peu de preuves jusqu'à maintenant.

La manière dont deux races sud-américaines, le chien sans poils péruviens et le xoloitzcuintli, regroupés sur l'arbre généalogique ont suggéré à Ostrander et Parker que ces chiens pourraient partager des gènes qui ne se trouvent dans aucune des autres races dans leur analyse. Le Professeur Parker pense que ces gènes pourraient provenir de chiens présents sur le continent Américain avant l'arrivée des explorateurs contemporains.


Cela s'étend à ce qui était probablement la première période de domestication pour les canidés dans les temps des chasseurs-cueilleurs. Ostrander et Parker pensent que les races de chiens ont subi deux périodes majeures de diversification. Il y a des milliers d'années, les chiens ont été choisis pour leurs compétences, alors qu'il y a quelques centaines d'années, les chiens n'étaient plus élevés pour des traits physiques.

Bien que cette dernière étude puisse aider les chercheurs à mieux comprendre les origines du chien domestique, il existe plusieurs raisons beaucoup plus "pratiques" pour créer une base de données de cette nature. L'une des raisons semble être purement mercantile, car elle pourrait aider à diagnostiquer les maladies chez les chiens domestiques et les maladies humaines.


Sources :

Parker, H. G. et al. Cell Rep. Http://dx.doi.org/10.1016/j.celrep.2017.03.079 (2017).
www.cell.com

* Voir l'arbre généalogique ici

03/05/2017


La violence dans le dressage de chien
Mon chien, une fidélité a toute épreuve ?
Les tiques et le chien


Thèmes

Évolution des origines des races de chiens