Le massacre de chiens errants de l'Euro 2012

Euro 2012 Ukraine: massacre de chiens errants

Dans quatre villes ukrainiennes qui accueilleront l'euro 2012 de football du championnat l'été prochain, plus de 9000 chiens ont été mis à mort. Les militants des droits des animaux, qui pensent que le nombre est en réalité beaucoup plus grand et accusent les autorités d'utiliser des méthodes inhumaines comme du poison pour tuer les chiens.

L'association de protection animale disent que les méthodes utilisées sont équivalentes à de la torture. La mort est donnée par une sarbacane avec une seringue remplie de dithylinum, qui paralyse le système respiratoire, asphyxie le chien dans un processus qui peut prendre plus d'une heure. Les associations de protection des animaux sont convaincues qu'il y a un ordre officieux de purger les villes qui reçoivent le championnat d'Europe, des animaux errants.

De sorte que, certains chiens errants ne mordent pas quelques étrangers.

Certaines villes en Ukraine ont des dizaines de milliers de chiens errants, dont certains sont dangereux. Bien que les autorités prétendent stériliser les animaux errants et ensuite trouvent des maisons, puis par la suite les mettre dans des abris ou les libérer. Les militants disent que la grande majorité est effectivement tuée de façon barbare. Les refuges sont quasiment inexistants, l'adoption d'animaux étant impopulaire et la stérilisation coûteuse, la plupart des chiens sont simplement éradiqués.

Yulia Shapovalova, un fonctionnaire du service de contrôle des animaux à Kharkiv, a reconnu que 95 % des 550 chiens qui arrivent dans son établissement par chaque mois sont euthanasiés. Un autre groupe de contrôle des animaux de l'Académie vétérinaire de l'État de Kharkiv, est accusé de garder les chiens enfermés dans des cages si petites que les animaux peuvent à peine bouger. Des photos prises par les activistes montrent des cages en bois fermées hermétiquement avec pratiquement aucune lumière venant de l'extérieur, les animaux sont condamnés à l'obscurité et sont obligés d'uriner et de déféquer dessus.

Igor Furda, un fonctionnaire de contrôle des animaux. «Si le chien va être euthanasié, qu'importe dans quelle cage il est conservé ».

Un bâtard errant, appelé Naida par les voisins à avaler un morceau de saucisson qu'elle a trouvé sur le sol. Peu après, elle s'est effondrée. Pendant les deux heures qui suivent, le chien convulse dans l'agonie, aboiements et hurlements dans une voix haut perchée, la salive et le sang coulant de sa bouche. Au bout de cette agonie, Naida meurt. Une recherche sur des morceaux de saucisses contenant des pilules blanches qui jonchaient le sol de ce terrain vague. Les essais ont déterminé que les pilules étaient de l'isoniazide, un médicament utilisé pour traiter la tuberculose chez l'homme qui provoque des crises chez les chiens et peut être mortel.

Les associations de protection animale accusent les autorités ukrainiennes d'utiliser des méthodes illégales et inhumaines pour tuer les chiens errants. Les chiens sont souvent empoisonnés ou des fonctionnaires leur injectent des substances interdites pour débarrasser les rues avant l'été de l'Euro de football 2012.
Les organisateurs de l'Euro 2012 nient toute implication dans cette campagne d'éradication de chiens.

En attendant le massacre continu.



Thèmes