La chasse à courre des chiens jetables

Chasse à courre: des chiens jetables

La vie des chiens utilisés en chasse à courre est loin d'être idyllique. Depuis leurs quotidiens jusqu'aux actions de chasse, jamais ils ne savourent le bonheur d'être chiens...

La taille des meutes est extrêmement variable. Elle dépend de celle des équipages et de l'espèce chassée, et peut ainsi compter de 20 à 500 chiens.


En dehors de la saison de chasse, seuls certains équipages ont la possibilité de les sortir. Cela permet pourtant de les garder dans une forme relative et cela reste un besoin physiologique vital.
La plupart des chiens restent enfermés dans le chenil jusqu'à ce que la chasse reprenne, soit pendant près de 5 mois... Leur qualité de vie y est extrêmement variable: certains chenils sont complètement bétonnés ou disposent d'un simple enclos avec de la terre au sol. D'autres chenils ont par contre de vaste parc avec de la végétation auquel les chiens peuvent accéder librement. En outre, d'après les services vétérinaires, certains équipages posent problème du fait de la non-conformité des équipements de leurs chenils. Ils rapportent notamment le cas de deux chenils d'équipages dont les écoulements des eaux usées (urines et autres) partent directement en forêt...
       
Durant la chasse, le sort des chiens est en revanche toujours identique. Si les responsables d'équipage montrent d'une manière presque exagérée l'amour qu'ils ont pour leurs chiens avant la chasse, à grand renfort de petits noms et avec même quelques caresses, toute trace d'affection disparaissent immédiatement lorsqu'elle démarre ! Dès lors, si jamais un chien ne répond pas à un ordre rapidement, le ton monte très vite et le fouet claque rapidement... Car pour ces chasseurs, les chiens ne sont que des outils pour capturer leur proie. S'ils en perdent un, ils pourront mettre plusieurs jours avant de le chercher...
Seuls les chiens vraiment doués ont un petit plus: on les regrettera s'ils meurent !

Les chiens jetables de la chasse à courre

Nos enquêteurs ont ainsi pu observer à plusieurs reprises les chasseurs attraper sans ménagement les chiens par le cou ou utiliser leurs fouets... Et quand arrive la fin de la chasse, ils sont rarement chargés avec douceur dans les véhicules, mains et pieds intervenant de multiples façons ! Il faut dire qu'à l'issue des dizaines de kilomètres parcourus sans répit, les chiens sont littéralement épuisés....

Lors d'une chasse en particulier, des images ont été prises qui font apparaître sans aucun doute possible l'état de fatigue important de la meute. L'un des enquêteurs a même vu les chiens boire de l'eau boueuse dans un fossé, jusqu'à ce que le piqueur intervienne pour qu'ils en soient empêchés (car l'eau n'était soi-disant pas potable !?!), il est arrivé aussi à l'un d'entre se trouver un chien couché en forêt et de devoir insister pour lui faire rejoindre le camion... Personne ne serait sans doute venu le chercher. On peut d'ailleurs s'interroger: perdre les chiens les moins endurants, n'est ce pas une façon de s'assurer des performances de la meute .
Mourir d'épuisement et de terreur
Chevaux et chiens en souffrance
A 100 contre 1

 

Source: One Voice "3 ans d'infiltration dans le milieu de la chasse à courre en France"  Septembre 2010


Le journal d'un chien
Vaccination du chien
Les marques d'alimentations chiens et chats comprenant des ogm


Thèmes

dressage de chien la rochelle