Morsure d'une fillette par Bull Terrier

L'accident s'est produit samedi 16 juillet 2011 à Boulogne-sur-Mer, dans la soirée lors d'une fête entre amis. Avant la morsure le chien aurait été précédemment chahuté par un enfant et aurait commencé à grogner. Lors de la fête la fillette s'est approchée du chien qui se trouvait sur un canapé en levant la main, et a alors été mordue, selon les premiers éléments de l'enquête.

Deux plaintes ont été déposées et une enquête de police a été ouverte afin de déterminer si la réglementation a été respectée avant l'adoption du bull-terrier qui a défiguré la fillette de quatre ans. Les parents de la fillette et le propriétaire du chien ont déposé une plainte contre la SPA, qui a proposé le chien à l'adoption, et qui a affirmé qu'un vétérinaire avait établi un certificat indiquant que ce chien ne représentait pas de danger. Il y a approximativement un an, ce chien, un mâle âgé de sept ans, s'en était pris au cadavre de son maître décédé de mort naturelle, une quinzaine de jours auparavant. Vue qu'il avait été considérer qu'il avait agi par survie et qu'il ne s'était pas attaqué à quelqu'un de vivant, aucune décision d'euthanasier de l'animal n'avait alors été prise.
(Source AFP)

Du coup les vieux démons répressifs de "la loi sur les chiens dangereux sont elle suffisamment stricts ?" ressurgissent des bas fonds des peurs humaines.

Une loi contre des instincts ? L'homme qui ne se connaît pas lui-même, pense qu'en classant des races dans des cases et en excluant par la même occasion ses propriétaires de la société. Il va pouvoir changer le fonctionnement d'un animal. De nombreux pays Européens sont passé par ce système répressif bien avant la France. Le dernier en date à avoir abandonné cette législation est le Royaume-Uni, qui a peut constater, statistique à l'appui, que cela ne faisait absolument pas baisser le taux de morsure. Car les races visées ne représentaient qu'un faible taux de pourcentage parmi l'ensemble des morsures de chien.

Une phobie encouragée par les médias ignorants qui se délecte de ce genre d'évènement pour en faire leur gros titre. Et continuer à stigmatiser des races de chiens qui n'y peuvent absolument rien. Quelle race sera la prochaine ? Rendez-vous au prochain accident malheureux.

Un certificat de non-dangerosité délivrer par un vétérinaire. Jusqu’où iront l'ignorance, l'incompétence et la bêtise humaine ?


Interprétation de l'aboiement du chien
Politique du chien unique en Chine
Thérapie canine


Thèmes

Education canine les 3 piliers