Comment tromper un chien de détection ?

Comment tromper un chien de détection

Tromper un chien de détection ou un chien renifleur non... mais tromper son conducteur c'est tout à fait possible. Conducteur d'un chien de détection ne s'improvise pas, même si l'on se croit expérimenter. Les chiens utilisés pour détecter par exemple la drogue sont beaucoup plus influencés par ce que croient leurs maîtres qu'ils ne pourraient le penser.

Le Dr Lisa Lit, du MIND Institute de l’Université de Californie à Davis, a effectué une expérience à laquelle ont participé 18 conducteurs de chiens de détections expérimentés et leurs chiens, qui venaient de plusieurs agences reconnues par les autorités américaines.

Elle a demandé aux maîtres-chiens de faire découvrir de la drogue ou des explosifs à leurs chiens successivement dans quatre salles, en leur disant qu’il pouvait y avoir jusqu’à trois cibles à repérer par pièce.

Dans la première pièce, la chercheuse n’a rien placé. Elle s’est contentée d’entrer, de faire quelques pas et de ressortir. Dans la seconde, elle a collé un petit bout de papier rouge sur un placard. Dans la troisième, elle a placé des leurres, deux balles de tennis et deux saucisses, tous hors de la vue des chiens et de leurs conducteurs. Dans la dernière, elle a mis les mêmes leurres et placé à nouveau le petit bout de papier rouge.

Elle n’a mis ni drogue, ni explosif dans ces quatre pièces. L'objectif de cette étude était d'induire en erreur les conducteurs en leur disant que les bouts de papier rouge indiquaient où se trouvaient des cibles à repérer, pour voir quelle était l'influence de ce paramètre.

Peut-on tromper le flair d'un chien détecteur ?

Les équipes cynophiles ont fouillé chacune des pièces pendant cinq minutes à deux reprises, dans un ordre différent. Les conducteurs devaient alerter le Dr Lisa Lit dès qu’ils pensaient que leur chien avait repéré quelque chose. Le résultat est que dans toutes les pièces, il y a eu des alertes, alors qu’il n’y avait aucune substance à détecter.

Plus inquiétant encore, les alertes ont été les plus nombreuses là où le papier rouge avait été placé, un signal que seuls les maîtres pouvaient interpréter. Même les saucisses et les balles de tennis ont moins éveillé l’intérêt des chiens que les bouts de papier rouge

La chercheuse, un ancien maître-chien elle-même, en a déduit que les chiens de détection, même lorsqu’ils sont bien entraînés, sont nettement influencés par les signaux non verbaux de leurs maîtres.

Dans une prochaine étude, elle compte recommencer l’expérience en filmant les protagonistes pour identifier ces signaux et aider ainsi les conducteurs à essayer de s’en affranchir, histoire d’améliorer la fiabilité du flair de leurs chiens de détection.

On sait depuis longtemps que les animaux domestiques, en particulier les chiens, sont influencés par les signaux non verbaux inconscients de leurs propriétaires. Mais cela n’avait jamais été mis clairement en évidence avec des chiens de détection, censés être capables d’être autonome et de faire confiance uniquement en leur seul flair.

Ce phénomène fascinant est connu des chercheurs en psychologie sous le nom d’effet Clever Hans, du nom d’un cheval dont le cas passionna les scientifiques au début du 20e siècle, avant que l'on découvre l'énorme influence des comportements non verbaux des êtres humains.

Source: Handler beliefs affect scent detection dog outcomes Lisa Lit, Julie B. Schweitzer, Anita M. Oberbauer, Animal Cognition



Thèmes