Chien détecteur de cochenille de la vigne

Chien de détection de cochenille de la vigne

Originaire de la Méditerranée, la cochenille de la vigne a été découvert dans la vallée de Coachella en Californie en 1994. Les cochenilles sont de petits insectes appartenant à l'ordre des homoptères. Ce sont des insectes piqueurs-suceurs. Il semblerait que des cépages introduits illégalement d’Israël dans la vallée de Coachella entre Los Angeles et San Diego, soit la cause de l’ introduction de cette variété de cochenille qui est maintenant responsable de la diffusion de cette maladie, l’enroulement de la vigne. Comprendre le problème c’est identifier le vecteur de transmission qui est la cochenille. On recense six espèces de cochenilles en Californie mais la cochenille de la vigne est la plus préoccupante, car près de 100 000 hectares seraient touché.

Les cochenilles créatures de forme ovale si petites que des dizaines peuvent tenir dans un pouce carré  sont devenus un gros problème pour l'industrie du vin en Californie. Les insectes se reproduisant rapidement, ils sont souvent accompagnés par une armée de fourmis pour les protéger et se nourrissent de vignes et de raisins. Au cours des 13 dernières années, les insectes se sont répandus au nord de la Californie du Sud dans le pays viticole de Napa et Sonoma, obligeant les vignerons à dépenser jusqu'à 30 millions de dollars par année en essayant de les éradiquer. Mais les cochenilles sont notoirement difficiles à cerner; des centaines s'entassent ensemble pour se cacher sous l'écorce et les racines .

Le chien avec ses capacités olfactives pourrait être la solution. La recherche et la formation de chien de détection de cochenille de la vigne ont été confiées aux chiens d'assistance de l'ADI (assistance dogs international). Sauf que la sélection des chiens destinés à l'assistance n'est pas la même.

Les chiens d'assistance sont sélectionnés pour leur comportement « moelleux » qui aide à l'intégration sans heurts dans le monde animé de tous les jours dans lequel fonctionnent leurs partenaires humains . Quand il est venu de passer à la phase d'essayer de dresser ce type de tempérament dans la recherche de cochenille, il est devenu évident qu'un tempérament plus affirmé était nécessaire.

Dans la méthodologie initiale il était prévu d'utiliser les chiens de service formés de l'ADI, tenus en laisse, et de marcher dans les rangs de vigne avec un propriétaire de vignobles ou un travailleur qui prendrait en charge le chien toute l'année . Sauf que les utilisateurs voulaient des chiens qui pourraient travailler sans laisse, ce qui a nécessité un énorme changement dans la formation initiale. Ce programme commençant en 2005, s'il avait été confier à un autre organisme aurait prit forme plus rapidement, car la formation des chiens s'est forcément orienté vers des techniques de sauvetage et de recherche.

Les chiots sont d'abord imprégnés par l'intermédiaire de phéromone de la cochenille de la vigne femelle déposer dans leur caisse de mise bas et une version synthétisée de ces phéromones est mis sur les tétines de la mère avant l'allaitement. Cette formation d'association positive se poursuit jusqu'à ce que le parfum soit enraciné dans la mémoire du chien et que le chien développe un fort désir de le chercher à chaque fois qu'il est présent.

Pendant deux ans l'étude s'est concentré davantage sur le travail réel sur le terrain. Les objectifs comprenaient :
La réalisation d'une étude en double aveugle (une méthode vérifiable de la recherche scientifique dans lequel deux groupes, l'un d'un groupe de résultats contrôlés et un groupe d'étude réelle, sont testés de façon indépendante et les résultats sont ainsi comparés, (les chercheurs ne sont pas informés quel groupe est contrôlé)
Consultation en cours avec des experts pour la vérification des méthodes scientifiques rigoureuses , la physique de la diffusion de l'odeur, de suivi et de techniques de formation de recherche, y compris la communication continuée avec des experts de la cochenille de la vigne.
Déterminer le seuil le plus bas de l'odeur que les chiens peuvent détecter.

Étudier si les chiens peuvent détecter les cochenilles de la vigne lorsque la phéromone de la femelle n'est pas présente.
Mettre en place les meilleurs champs modèles de recherche et une logistique de détection pour les recherches à grande échelle.


Préparation d'au moins quatre chiens pour être déployée dans les vignobles à risque.

Jusqu'à présent , il semble que des chiens dressés à flairer des cochenilles de la vigne seront en mesure de déterminer exactement l'emplacement en bas de l'infestation d'une vigne spécifique . L'avantage pour les propriétaires de vignobles est clair . «Les agriculteurs sont généralement très conscients et respectueux de l'environnement », dit Jennifer Kopp . " Et les produits chimiques utiliser pour lutter contre ce ravageur seulement vont à l'encontre des pratiques agricoles durables soutenues" . La détection précoce signifie un traitement qui peut être à la fois isolé et plus efficace.



Thèmes