Choisir la personnalité de son chien ? Impossible

La personnalité des chiens à elle une origine naturelle où n'est elle que le fruit d'une sélection erratique humaine ? Le chien domestique a été soumis à une vaste gamme de pression de sélection au cours des siècles, qui a abouti une diversité comportementale et physique considérable. Choisir la personnalité de son chien comme on choisit un produit ou une marchandise de consommation courante est impossible.

Grâce ou à cause de la domestication, l'homme sans le savoir, a lancé une vaste expérience de sélection artificielle sur sa personnalité. Cette sélection, l'immersion dans notre société, ainsi que les nombreuses utilisations du chien, rend le chien comme un modèle de plus intéressant pour l'étude de la personnalité des animaux. Toutefois, seules quelques tentatives ont été faites pour étudier les différences individuelles chez les chiens.

Seul une étude en Suède à enquêter sur l'existence de traits de personnalité chez les chiens. Ils ont examiné les réactions sur plus de 15.000 chiens face à des étrangers en fuite, des objets, et plusieurs autres stimuli qui pourraient rendre les chiens agressifs ou craintifs. Cette étude à mettre en lumière cinq traits de personnalité: «ludique», «Curieux/intrépide», «prédisposition à pourchasser », «sociable» et «agressif». Tous ces traits de caractère ont été trouvées chez tous les chiens, mais à des degrés divers, et il y avait des différences entre les différents groupes de races de chiens. Étude qui par ailleurs tendrait à confirmer, s'il y avait besoin encore de le faire, que le terme "têtu", utilisé par la quasi-intégralité des propriétaires de chien, n'existe pas. Et n'est qu'une constatation anthropomorphique d'une mauvaise communication.

Les chercheurs ont conclu que les résultats de cette étude peuvent être utilisés pour décrire et comparer les chiens individuellement, de façon similaire aux humains. Cette connaissance peut être utilisée pour la sélection des chiens d'assistance et des animaux d'élevage, ainsi que la prévision des problèmes de comportement chez les chiens de compagnie.
Ces chercheurs ont également examiné la cohérence du comportement qui reflète les traits de personnalité chez les chiens exposés aux mêmes situations que dans l'expérience précédente. Ils ont conclu que les résultats suggèrent que le comportement ludique, le comportement social, d'exploration, d'évitement et d'agressivité chez les chiens est influencé par des dispositions stables. Donc, des traits de personnalité.

Les chercheurs Suédois ont également montré que les races de chiens ont aussi des traits de personnalité distinctes, une constatation qui a été confirmée par des scientifiques Québécois.

Quel chien choisir ?

Cela paraît humainement logique puisque les éleveurs sélectionnent des chiens de façons individuelles pour la reproduction qui repose non seulement sur l'apparence physique, mais aussi sur certains traits de comportement, comme l'activité, l'agressivité, ou la docilité afin de continuer à façonner chaque race pour mieux accomplir une tâche spécifique. En conséquence, certaines races excellent à la chasse tandis que d'autres excellents dans la garde, les combats, ou la compagnie humaine pour les races de chiens d'agrément. Le chien de race de compagnie n’existant toujours pas à ce jour.

Une équipe dirigée par Vincent Careau, à l'Université de Sherbrooke, a recueilli des données sur de nombreux aspects de la biologie du chien publiés dans divers domaines d'études tels que la psychologie, la longévité et la recherche vétérinaire. Ce faisant, les auteurs ont montré qu'il existe de fortes corrélations entre des personnalités typiques à l'intérieur des races de chien.

Cette étude s'ajoute à l'évidence croissante que la personnalité est liée à de nombreux aspects cruciaux de la vie d'un animal, comme ses besoins en énergie, son taux de croissance, l'âge à la première reproduction et la durée de vie et la qualité de son alimentation. Ceci laisse présager d'étude à l'existence de liens génétiques sous-jacents entre la personnalité, le métabolisme et la longévité.

Nous sommes à peine en train de faire un pas de plus vers la compréhension des causes de l'évolution et les conséquences des différents types de personnalité.

Sources : Careau V, Réale D, M. Humphries M et D. Thomas W 2010 le rythme de vie sous la sélection artificielle: la personnalité, la dépense d'énergie, et la longévité sont corrélés chez les chiens domestiques. L'American Naturalist
Svartberg K et B 2002 Forkman traits de personnalité chez le chien domestique (2002)
Svartberg K, je Tapper, Temrin H, T et Radesäter Thorman S 2005 Cohérence des traits de personnalité chez les chiens. Animal Behaviour
Svartberg K et B 2002 Forkman traits de personnalité chez le chien domestique



Thèmes

dressage de chien a aigrefeuille