Donnie, le doberman qui fait exception

Donnie le Doberman

Donnie, le doberman qui organise ses jouets. Donnie est un doberman qui par ses comportements à intriguer bon nombre de chercheurs. En effet il affiche un comportement inhabituel. Rangeant ses jouets en peluche dans des schémas et des formes spécifiques de cercles ou de triangle. Avec également des nuances dans ces formes géométriques en plaçant ses jouets face contre terre ou l'inverse. La chaîne de télévision National Geographic lui avait consacré un reportage en 2008 présenté sous leur rubrique "chien génie".

 

Il n'en est rien même si des explications claires n'ont pas eues être déterminer sur la nature des motivations qui poussent le chien à faire ces comportements. Comportements qui n'ont pas été encourager par sa propriétaire.

Est-ce l'expression d'une pensée, d'un comportement aléatoire ou d'une expression créative ?

Ce Dobermann est un chien adopter dans centre de sauvetage et on sait peu au sujet de son passé. Si ce n'est qu'il a été gardé dans un chenil pendant environ un an. Des conditions de vie qui génèrent des troubles de développement de troubles obsessionnels compulsifs chez le chien. Il a à être constater des difficultés à s'adapter à sa nouvelle maison et à sa nouvelle propriétaire. Il a dû apprendre des choses de base comme la façon de monter les escaliers et de passer des portes.
Donnie à finalement commencer à organiser ses jouets en peluche dans des configurations spécifiques. Les jouets sont disposés dans le jardin une par une en cercles, en triangles ou en lignes droites. Il a également créé des groupes similaires de toutes les grenouilles ou de tous les singes, face vers le haut ou vers le bas. Encore plus intéressant, certains ses jouets étaient parfois aménagé avec les mains se touchant.

Smuts Babara, professeur de l'Université du Michigan recherche des explications de ce comportement du chien. Elle suggère que ce comportement peut être un auto-divertissement où il peut être lié à son temps dans un refuge avec un seul jouet. Comme il n'y a pas eu suffisamment de cas de ce type de comportement chez le chien qui ont été étudier, une explication scientifique ne peut être faite. La théorie darwinienne de l’évolution, même si elle a toujours été contester, est l'une des plus importantes découvertes de tous les temps qui peuvent se résumer en quatre propositions fondamentales. Pouvons-nous prétendre y trouver une explication ? Peut-être.

Il existe une variabilité interindividuelle au sein de chaque population. Certaines de ces variations sont héréditaires. Il existe, dans un environnement donné, un avantage adaptatif associé à certaines variations, certains individus étant en conséquence plus efficaces que d’autres dans la lutte pour la survie et la reproduction.
En vertu des deux premières propositions, les individus porteurs de traits avantageux se reproduisent plus que les autres et transmettent leurs traits héritables à leur descendance. La population se trouve donc graduellement modifiée au fil des générations. Ce processus est appelé sélection naturelle, l'adaptation en est la conséquence.

Il existe une compétition entre les individus car les ressources de leur environnement sont limitées et les organismes produisent en général plus d’individus qu’il ne peut en survivre.



Thèmes

dressage de chien a puyravault