Comportements et apprentissages chez le chien

Une notion assez populaire soulève un point important dans la compréhension de cet animal: "le chien ne pense pas, il ne fait que se comporter". L'image d'un robot désespérément stéréotypé du comportement, comme la réaction automatique d'un clignement d’œil. Comme l'imitation automatique chez le chien, est aussi fausse que l'autre point de vue extrême qui consiste à penser qu'un chien est doté d'une conscience qui se rapproche énormément de celle de l'homme. Il a malgré tous la capacité de résoudre des problèmes d'un haut degré de complexité. C'est heureusement ce qui lui arrive depuis quelques années.

Le comportement d'un chien est le résultat de nombreux facteurs. Certaines de ces mesures peuvent comprendre l'hérédité, l'instinct naturel, les sens de base, les expériences passées et l'apprentissage. Le comportement n'est jamais totalement héréditaire ou acquis, mais est développé sous l'influence combinée de l'hérédité et l'environnement. Tous ces facteurs contribueront d'une manière ou d'une autre à la construction d'un être sûr de soi, qui témoigne d'un désir frénétique d'apprendre, et affiche un haut degré d'audace. L'objectif de la socialisation et de l'éducation d'un chien est de produire un animal bien équilibré et bien adapté...

Par conséquent, l'importance d'étudier les comportements canins et de comprendre comment fonctionne l'esprit d'un chien est plus important que ce que la plupart des formateurs de chien ont fait jusqu'à présent. Le défaut d'apprécier ce qui peut entraîner un animal confus et un entraîneur frustré, quand, en fait, le formateur est en faute par son propre manque de compréhension. Il a été déterminé que le fonctionnement de l'esprit d'un chien est régi 80% du temps par l'instinct et 20% du temps par les connaissances acquises au cours de la vie. Il serait de bon augure d'être affuté pour intervenir sur ce faible pourcentage.
     
Il ne faut jamais oublier que l'on observe des êtres vivants qui, comme les humains, sont individuellement différents. C'est un aspect extrêmement important à prendre en compte dans la formation d'un chien, car une méthode qui s'avère efficace pour un chien peut ne pas l'être pour un autre. Tous les facteurs qui régissent le comportement d'un chien doit être considérés et analysée avec soin, afin d'appliquer correctement les méthodes de formation au bon moment.
Quoiqu'à aucun moment de sa vie, l'être humain n'a été former ni n'a appris comment fonctionne le chien, ni comment interagir correctement avec lui. Tout le monde doit être censé posséder ce savoir. À un tel point que quand il éprouve des problèmes relationnels avec celui-ci, il éprouve les plus grandes difficultés, comme si c'était quelque chose de honteux.

Comme dans le cadre d'une relation conflictuelle avec un enfant, l'être humain doit être obligatoirement compétent en la matière, et donc forcément ridicule quand il n'y arrive pas.

Tout le monde est ignorant avant de connaitre. Avoir honte d'apprendre parce que cela prouve qu'auparavant on était ignorant est absurde.