Pourquoi mon chien est agressif ?

Pourquoi un chien devient-il agressif ?

Qu'elle est l'origine et pourquoi un chien devient-il agressif plus qu'un autre. La punition contre le chien agressif est inutile et présente de gros inconvénients. Il s'agit de violence faite à un chien, soi-disant justifiée par son agressivité, qui ne résout rien et souvent aggrave le comportement agressif.

Alors pourquoi certains chiens deviennent-ils agressif en laisse alors que d'autres ne le font pas? Selon une nouvelle étude menée par Evan MacLean de l'Université de l'Arizona, les hormones pourraient être en partie la source. Bien qu'un certain nombre d'études aient examiné le rôle de la testostérone et de la sérotonine dans l'agressivité chez les chiens et autres mammifères, ces hormones pourraient ne constituer qu'une partie des raisons, selon les résultats de MacLean.

MacLean et ses collaborateurs ont étudié spécifiquement l'ocytocine et la vasopressine, des hormones également présentes chez l'homme et ont découvert qu'elles pouvaient jouer un rôle important dans le comportement social des chiens. "Une meilleure compréhension de la biologie de l'agressivité canine pourrait aider au développement des interventions", a déclaré le Pr MacLean. «L'agression des chiens est un énorme problème: des milliers de personnes sont hospitalisées chaque année pour des morsures de chiens, en particulier des enfants, et l'agressivité est l'une des principales raisons pour lesquelles les chiens sont abandonnés aux refuges». "S'il existe des moyens d'intervenir et d'affecter les processus biologiques qui produisent l'agression, cela pourrait avoir un énorme avantage à la fois pour les personnes et les chiens." , a déclaré le Pr MacLean

Pour la présente étude, le Pr MacLean et ses collaborateurs ont recruté des chiens de compagnie d'âges, de races et de sexes différents, dont les propriétaires ont rapporté des difficultés avec de l'agressivité en laisse. Pour chaque chien agressif recruté, les chercheurs ont trouvé un chien non agressif du même sexe, âge et race pour servir de comparaison. Au cours de l'expérience, chaque chien était tenu en laisse par son propriétaire. De l'autre côté de la pièce, un expérimentateur faisait entendre le son d'un chien qui aboyait derrière un rideau, avant de tirer le rideau pour révéler un modèle de chien réaliste avec un manipulateur humain.

Les chiens de l'étude ont été présentés de la même manière avec des bruits quotidiens et trois objets communs (une boîte en carton, un sac poubelle et un ballon de yoga gonflé). Les réponses des chiens et les taux d'hormones ont été mesurés avant et après l'interaction. Bien qu'aucun des chiens de l'étude n'ait réagi agressivement envers la boîte, le sac ou le ballon, beaucoup de chiens du groupe d'agressif en laisse ont eu des réactions agressives envers le chien modèle, y compris des aboiements et des grognements.

Les chiens qui ont réagi agressivement ont montré des niveaux plus élevés de vasopressine totale dans leurs systèmes, ce qui suggère un lien entre la vasopressine et l'agression. Les chercheurs n'ont pas observé de différences dans les niveaux d'ocytocine entre les deux groupes de chiens. Cependant, quand ils ont comparé les niveaux d'ocytocine des chiens de l'étude à un groupe de chiens d'assistance, qui sont spécifiquement élevés pour ne pas avoir des tempéraments agressifs, ils ont constaté que les chiens d'assistance avaient des niveaux plus élevés d'ocytocine et d'oxytocine. Cela soutient l'idée que l'ocytocine peut aider à inhiber l'agressivité chez les chiens.

"Voir des niveaux élevés d'ocytocine chez les chiens d'assistance est tout à fait compatible avec leur phénotype comportemental s'ils sont des chiens très amicaux qui ne sont pas agressifs envers les gens ou les autres chiens", a déclaré MacLean.

Les interventions existantes pour les problèmes de comportement des chiens ciblent souvent la testostérone et la sérotonine, les deux autres hormones les plus couramment étudiées dans le contexte de l'agression canine. Les propriétaires de chien ont tendance inutilement à castrer les chiens mâles pour soit-disant les aider à gérer les niveaux de testostérone, qui seraient liés à l'agression. "Des recherches futures pourraient envisager de nouvelles interventions axées sur la vasopressine et l'ocytocine", a déclaré MacLean.

 

Source


Endogenous Oxytocin, Vasopressin, and Aggression in Domestic Dogs
Evan L. MacLean, Laurence R. Gesquiere, Margaret E. Gruen, Barbara L. Sherman, W. Lance Martin and C. Sue Carter
www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2017.01613/full

 

05/12/2017



Thèmes

cours d'agility a ciré d'aunis