Le chien, sa taille et son comportement, qui est responsable ?

Influence de la taille des chiens sur les comportements indésirables

Le but de cette étude était d'évaluer les effets de la taille des chiens domestiques sur l'expression de comportements indésirables. Les données ont été obtenues par l'intermédiaire de 1156 questionnaires anonymes remplis par des propriétaires de chiens.

Ces questionnaires ont été analysées statistiquement à l'aide du test de Kruskal Wallis (1) et du test de Mann Whitney (2).

Les chiens de petite taille

Il est apparu que les chiens de petite taille ont plus souvent montré les comportements suivants :

  • malpropreté à la maison ;
  • sauts exagérés sur les propriétaires quand ils reviennent chez eux ;
  • niveau d’écoute et d’éducation mauvais ;
  • mordillements sur les humains ;
  • lécher avec insistance la bouche et d'autres parties du corps des propriétaires (peut-on considérer cela comme un comportement indésirable?) ;
  • aboiement de solitude ;
  • aboiement avec insistance ;
  • chasser sa queue ;
  • chevauchement sexuel ;
  • aboiement sur d'autres chiens ;
  • tenter de mordre d'autres chiens ;
  • grogner sur d'autres chiens ;
  • craindre le vétérinaire ;
  • ne pas aimer quand les gens, en particulier les étrangers entrent sur leur territoire ;
  • défendre un ou plusieurs objets considérés comme leur appartenant.

Les grands chiens

Les grands chiens ont montré plus fréquemment les comportements suivants :

  • sauter sur d'autres personnes ;
  • creuser des trous ;
  • mâchonnage d’objets ;
  • mordillements sur les humains ;
  • chasser des véhicules, vélos, humains…
  • manger leurs propres excréments ;
  • destruction d’objets lorsqu'ils sont laissés seuls ;
  • tirer sur la laisse ;
  • chasser sa queue ;
  • chasser les chats ;
  • essayer de mordre d'autres chiens ;
  • le poil hérisser à la rencontre d'autres chiens.


Conclusion

À la vue des résultats et de la redondance de bon nombre de comportement propre à l’espèce canine, le comportement du propriétaire est considéré comme une cause possible des comportements indésirables chez les chiens. Sur la base de ces résultats, la seule conclusion qui pourrait en être tiré est que la formation des propriétaires, en particulier chez les propriétaires de chiens de petite taille, est/devrait être primordiale.

Source : "Exploring the influence of size on undesired behaviours of domestic dogs" Amanda Martino 2017
(1) Le test de Kruskal-Wallisce est un test non paramétrique utilisé en présence de x échantillons indépendants, afin de déterminer si les échantillons proviennent d'une même population ou si au moins un échantillon provient d'une population différente des autres.
(2) Le test de Mann-Whitney est un test non paramétrique permettant de comparer deux échantillons indépendants et d'uniquement d'étudier la position relative des échantillons.



Thèmes

cours d'agility a ciré d'aunis