Les ordres de base pour les chiens en éducation canine ?

Chien : le mythe des ordres de base en éducation canine

Il est totalement utopique de penser pouvoir mettre un terme au mythe des ordres de base en éducation canine. Entretenu par une majorité d'ignorants qui sont censés transmettre un certain savoir et/ou qui par incompétence chronique propagent ce mythe. Dans l'unique but très souvent de se conformer à la norme ou de gagner de l’argent. Les responsables ne sont pas ceux qui lisent ou qui appliquent ce que la masse répète à l'infini, mais encore et toujours le matraquage des ignares sur internet.

Les principaux problèmes qui se pose sont que les ordres ne sont et ne seront que des notions humaines totalement abstraite pour le chien. Il ne pourra jamais percevoir ces notions sans explications correctes, adaptés à son mode de fonctionnement et sa conception du monde extérieur. Les humains sont très souvent taxés d’anthropomorphisme quand ils adoptent des comportements d’affection et/ou d’attachement exagéré envers leur chien. Alors que les ordres envers un chien ne sont purement et simplement que des comportements anthropomorphiques. Pourquoi n'arrivons-nous pas à considérer le chien comme un être vivant à part entièrement ? Doter d'un certain degré de conscience animal à qui il manque ce raisonnement humain et certaines de nos émotions humaines les plus complexes. Qui seraient remplacées par leurs propres capacités uniques et que pour rien au monde nous ne serions à même de posséder.  

  • Ordres : Acte par lequel une autorité supérieure manifeste sa volonté à l'égard de quelqu'un, d'un groupe. Expression de la décision d'un chef qui donne des prescriptions précises pour exécuter des directives.
  •  Notions : Représentation qu'on peut se faire de quelque chose, connaissance intuitive, plus ou moins définie.
  • Anthropomorphisme : attribution de caractéristiques du comportement ou de la morphologie humaine à d'autres entités comme des dieux, des animaux...

Les premiers ordres base en éducation canine ?

Voilà le genre de conseil qui sont donnés et diffusé à des millions personne pour commencer l’éducation d’un chien : les deux premiers ordres de base que le chien doit connaître sont non ! sèchement et jamais ! Si l'on écoute ces pseudos conseils, voilà par quoi va commencer la relation entre le chien et son propriétaire :

  • Je saute pour te montrer mon affection et à ce moment je reçois un message agressif et de l’attention. Qu’est-ce qui se passe ?
  • Du coup comment t’accueillir ? En étant heureux et désinhibé comme je le suis par nature ou dois-je me méfier de recevoir un message agressif ?

Les ignares des ordres de bases en éducation canine

Pourquoi être si vindicatif envers ce type de messager ? Pour la simple et bonne raison qu’il s’agit de quelque chose de factuel.

  • Il est possible d’apprendre n’importe quel type de comportement à un chien sans jamais lui dire « non ! ».
  • Il est possible de déconditionner quasiment n’importe quel comportement d’un chien sans jamais lui dire « non ! ».

Toutes les méthodes d’apprentissage positives sont connus et reconnu depuis de très très longues années. Il est donc tout simplement factuel de constater l’incompétence chronique de cette frange de pseudo pratiquant ou de pseudo conseiller. Les méthodes d’éducation canine positives n’ont que pour objectif la performance positive des comportements canins et pas l’obéissance ou la soumission à l’autorité.

 

Les commandements du dressage d'un chien

Comment ne pas être vindicatif tant qu’il sera possible de lire ce genre conseil. Conseils d’un autre temps débordant d’inepties, d’anthropomorphisme et d’incohérences.

  • Le chef de meute, l'alpha, dort où il veut et personne ne peut le déranger ;
  • le chef de meute se trouve toujours à un niveau supérieur ;
  • le chef de meute mange toujours d'abord. Les autres membres de la meute reçoivent les restes, à moins que le chef de meute  décide de les garder pour lui ;
  • le chef de meute gagne tous les jeux de force et de puissance ;
  • tous les membres de la meute font place pour un supérieur ;
  • un chien dominant passe toujours d'abord par un passage étroit ;
  • tous les membres de la meute montrent tous les jours la supériorité du chef de meute ;
  • le chef de meute prend toutes les décisions dans la meute ;
  • un chien inférieur va toujours vers un supérieur. Le chef de meute ne va jamais vers un soumis, à moins que ce soit pour le corriger ;
  • ignorer est le droit du chef de meute ;
  • le chef de meute a le droit de donner des privilèges .

Comment ne pas être vindicatif quand à s’imaginer la vie de misère psychologique et physique que les chiens vont pouvoir subir à cause de cette quantité industrielle d’incompétent.

Pourtant on m’a dit que...

« Pourtant j’ai toujours fait comme cela et je n’ai jamais eut de problème. » Cette phrase résonne comme un écho dans la bouche des propriétaires de chiens.

  • Sauf que le fait d’avoir possédé un ou plusieurs chiens dans sa vie n’est ni un gage de savoir faire ni un gage de qualité ;
  • sauf qu'aucun "ordres de base" n'est nécessaire pour établir une relation saine et obtenir un chien qui est à l'écoute ;
  • sauf que "… L’éducation des chiens à base de récompenses a des effets positifs sur leur comportement et augmente leur capacité d’apprentissage. En effet, les chiens qui sont éduqués par des méthodes basées sur la récompense des bons comportements et avec patience, interagissent plus avec les personnes qu’ils ne connaissent pas, sont plus joueurs et sont plus performants lorsqu’ils doivent apprendre un nouvel exercice, comparés aux chiens éduqués par la réprimande physique."Etude réalisée par: N. J. Rooney & S. Cowan, Groupe d’Etude du Comportement et du Bien-être Animal – Université de Bristol (Royaune-Uni) “ Training methods and owner-dog interactions: Links with dog behaviour and learning ability ” Applied Animal Behaviour Science (2011).

21/07/2017



Thèmes

education dressage de chien a rochefort sur mer