L'homme est un loup pour le chien


Quelle différence y a-t-il entre les rapports que nous entretenons aujourd'hui avec les animaux, en particulier le chien, qui peuplent nos maisons et les comportements de nos ancêtres vis-à-vis de leurs compagnons de l'époque ?

Au commencement nous avons surement domestiqué l'ancêtre de ce qu'est notre chien, sans même se demander pourquoi nous le faisions. Cette relation à dus se construire au fur et à mesure d'un voisinage qui s'est étalé sur plusieurs milliers d'années. D'une nature sociale et opportuniste identique, subsistant de la chasse sur les mêmes territoires et devant même être en concurrence sur certains gibiers. Nous devions fortement à un moment ou à un autre nous rencontrer. L'homme à l'identique du loup suivait les migrations. On peut aisément imaginer que nous avons observé la façon de chasser du loup et que nous nous en sommes servi pour rabattre le gibier en notre faveur. De son côté, comment résister à une pitance facile d'accès en se rapprochant des campements humains pour se nourrir de nos déchets. Comme le font de nos jours les millions de chiens errants dans le monde.

 Comment le pas a-t-il été réellement franchi ? Nous ne le saurons surement jamais. Mais à un certain moment, les hommes ont dû recueillir des louveteaux d'adultes tués. Ces louveteaux ont été probablement donnés à élever aux femmes qui les ont nourris avec de la nourriture prémastiquée, voire en les allaitant. Bien qu'il n'y est bien sur pas de certitude, l'allaitement des animaux par les femmes est une tradition qui encore pratiquer dans de nombreuses sociétés lorsque des petits d'animaux sauvages tués sont ramené au village, dans certaines régions d'Amazonie, de Sibérie, en Océanie, en Afrique et ponctuellement partout en Europe.
 

Avec le temps et une certaine sélection, l'homme n'a dû vouloir garder que les individus qui allaient devenir progressivement le chien. Préférant les sujets peu farouches, habiles à la chasse mais malléable pour pouvoir les contrôler. Au fur et à mesure que s'est faite la reproduction des loups domestiqués, les multitudes de générations suivantes ont perdu certaines des qualités de survie propres à tout animal sauvage. Pour évoluer vers ce qui va être cet animal totalement dépendant de nous, comme nous l'avions inconsciemment souhaité.

Nous n'avons fait que de la néoténie domesticatoire, c'est-à-dire la persistance de traits infantiles chez un animal adulte.

Et alors qu'au niveau géologique l'espèce humaine commence à peine à apparaitre, tous s'est accélérer dans l'attente de l'homme envers son chien. Cette différence se situe surtout au niveau de l'ampleur sociologique. L'engouement pour le chien de compagnie est étroitement lié au développement des villes et à l'urbanisation des campagnes. Une autre raison qui est là, qui existe et qui s'avère être le plus grave problème, c'est lorsque les gens aiment les animaux parce qu'ils n'éprouvent plus aucun intérêt pour les humains. Est-ce la société actuelle qui crée cette situation ? C'est elle en tout cas qui l'entretient en favorisant un marché économique et une fantasmagorique dérive mercantile autour du chien.

Cette dérive de l'animal objet ne créera que des souffrances. L'homme humanise l'animal, l'animal perçoit l'homme comme un congénère, d'où cette marée de propriétaires hystériques toujours presser et de chiens agressifs qui courent chez le vétérinaire pour trouver des réponses que celui-ci n'est ni en droit, ni à même de lui apporter.

L'homme et la femme anthropomorphisent le chien au point d'oublier sa vraie nature. C'est finalement le dégrader et lui témoigner peu de respect. Nous aimons les animaux pour ce qu'ils ne sont pas; donc, plus on les aime à notre façon, moins on les connaît. En croyant bien faire, terme terrible en soi dans une relation entre deux espèces si différentes, ont traite le chien de manière inadaptée, ce qui revient à le maltraiter.

Pourquoi l'être humain moderne continue-t-il désespérément de chercher à s'entourer d'animaux de compagnie ? Même s'il sait par exemple qu'il n'a pas, ni de temps à y consacrer, ni la place nécessaire . La faute principalement et surtout au recul des liens sociaux traditionnels d'antan, la fragilisation et le stress des liens professionnels, l'effacement des rôles familiaux, qui font que les hommes et les femmes actuelles attachent de plus en plus de valeur à la fidélité d'un chien qu'à la bonne entente avec leur voisinage.

En d'autres termes, ce que nous aimons le plus dans les compagnies de compagnies, c'est l'image indéfectible d'être supérieur, indispensable à la vie d'autrui, que ceux-ci nous renvoient d'eux-mêmes, comme un effet de miroir, totalement déformer et utopique, mais flatteur à nos yeux.

"L'homme est un animal qui possède une conscience d'une nature particulière lui laissant penser qu'il n'en n'est pas un" Pascal Picq

Source: La plus belle histoire des animaux. Seuil



>>> Relation Homme/Chien   

> Si vous êtes agressif, votre chien le sera aussi
> Le chien et le jeu
> La stérilisation, un geste responsable
> Le chien méchant n'existe pas
> Manger du chien
> L'imitation automatique chez le chien
> Le chien de race de compagnie
> N'acheter jamais de chien en animalerie
> Le voisin, la belle sœur, la concierge
> Tel maître,tel chien
> Les chiens décomplexent les enfants ayant des difficultés...
> Ce que votre chien dit de vous
> Le chien errant
> Les anti chiens
> Le chien le seul
> Du loup au chien
> La notion du temps chez le chien
> Collier étrangleur
> Utilisation de l'alimentation dans l'éducation du chien
> Le chien révèlent les racines possibles de l'intelligence sociale
> Le chien domestique de 33000 ans
> Les animaux interdit en Grèce dans les cirques
> Les gestes contradictoires envers le chien
> L'histoire du chien plus vieil ami de l'homme
> Choisir son chien...conscient ou inconscient ?
> Direction de la vision du chien
> Comment punir un chien ? L'humiliation de son chien
> Le chien de Goyet
> Collier à pointe chien
> Dressage de chien, la soumission imaginaire
> Race de chien, une marchandise ?
> Comment punir un chien ? Punir intelligemment son chien
> Sociabilité du chien, même avec un robot ?
> L'homme est un loup pour le chien
> Le collier étrangleur doit être interdit
> Le chien préfère les hommes névrosés ?
> Chien enchaîné toute la journée dehors
> Les émotions de chiens caressés par une personne connue ou inconnue
> Diesel sacrifié sur l'hotel du spécisme ?
> Le chien dans l'histoire du Nord-Togo
> Relations entres les chiens et les humains
> Je suis ton chien
> Agility à Ciré d’Aunis ?



Dernière mise à jour

31/03/2016

- Elevage et vente de chiens

31/03/2016

- Chasse à courre: des chiens jetables

31/03/2016

- Interprétation de l'aboiement du chien

31/03/2016

- Chien enterré vivant

31/03/2016

- Massacre des chiens en Irak

X Fermer