Apathie des spectateurs dans le cadre de violence animale


La présente étude examine comment les enfants et les adolescents témoins de violence animal réagissent  à la vue de ces violences et pourquoi beaucoup ne sont pas intervenus pour aider les victimes animales.

Ces entretiens ethnographiques ont été menées avec 25 adolescents qui ont été témoins de violence sur des animaux dans les mois précédents ou des années plus tôt.

 Les résultats ont été généralement généralement conformes, mais pas identiques aux  résultats de recherches antérieures sur l'intervention de spectateurs à la vue des victimes humaines.
D'une part, la réaction des spectateurs à la maltraitance des animaux était semblable à celle des passants témoins de la violence contre les humains. Les deux types de spectateurs sont très troublés par ce qu'ils voient, mais semblent souvent être indifférent à la détresse des victimes.
Il ne s'exprime  ni ne font que très peu, sinon rien pour empêcher les victimes d'être blessé ou pour empêcher les auteurs de répéter leurs violences. D'autre part, tandis que les deux types de spectateurs font face aux mêmes obstacles en général pour aider.
 

La nature et l'importance de ces barrières diffèrent lorsque l'on compare les deux groupes. Les enfants et les adolescents des passants témoins de la violence envers les animaux, à la différence des passants témoins de violence humaine, ont été fortement dissuadés par une définition de la violence envers les animaux .

Ils considèrent en majorité la violence comme une forme d'autorité paternaliste normalisée . L'apathie à la violence des passants sont inclus comme participantes. Le regard et la peur d'être étiquetés devant la présence de spectateurs empêche un grande majorité d'intervenir.
Les attitudes individuelles d'inactions et les croyances, conduisent les spectateurs à excuser, justifier les mauvais traitements ou à se sentir mal à l'aise par peur de n'avoir aucun soutien, s'ils avaient protestés.

L' implication et les conclusions sont discutées pour éduquer les enfants et les adolescents à intervenir au nom des animaux maltraités.

Source: animaltherapy.net


Partager:

>>> Le chien de nos jours

  > Le chien trop dépendant de l'homme
  > Collier sanitaire pour chien, l'hypocrisie.
  > L'importance des chiens dans la société
  > Le marché de l'alimentation des chiens et chats
  > Un chien transporte l'oxygène pour que sa petite maîtresse respire
  > Apathie des spectateurs dans le cadre de violence animale
  > Un Rottweiller tue un caniche et mord sa maîtresse
  > L'anthropocentrisme et le chien
  > Conséquences de la consanguinité du chien de race
  > Notre monde le chien
  > Interdiction aux chiens d’aboyer
  > Sacrifice rituel de chien en Bulgarie
  > Les devoirs du vétérinaire... sur le marché du chien et du chat
  > Le chien trop dépendant de l'homme
  > Protection animal en France
  > Royal Canin, Hill's et Pro Plan condamner
  > Pourquoi vacciner mon chien ?
  > 1700 km à suivre des cyclistes...pour être adopter
  > La souffrance du chien au quotidien
  > Déclaration de conscience des animaux
  > Éducation chien
  > Loi sur les chiens dangereux
  > Collier de dressage pour chien
  > Pourquoi l'homme frappe son chien
  > Le chien et l'homme ont une zone de leur cerveau dédiés à la voix
  > L'urine du chien pourquoi ne pas nettoyer avec de la javel




Dernière mise à jour

31/03/2016

- Massacre des chiens en Irak

31/03/2016

- Choisir son chien questionnaire

31/03/2016

- Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (2)

31/03/2016

- Plus d'empathie envers le chien qu'envers l'homme ?

31/03/2016

- Le chien et le dressage en France

X Fermer