Thérapie assistée par chien


La thérapie assistée par la compagnie canine implique une interaction sociale, de multiples avantages thérapeutiques issus de cette présence. Il est utilisé avec les enfants et les adultes, dans les hôpitaux, pour les soins infirmiers, des centres de réadaptation, établissements de santé mentale, les centres de soins aux personnes âgées, les pensionnats et les écoles pour enfants ayant des besoins spéciaux.


Des études ont montré que la présence des chiens, jouer avec eux, ou juste leurs manipulations diminue le stress, augmente l'activité physique, soulage la dépression et l'anxiété, calme et motive les patients dans les hôpitaux, les centres de réadaptation, et aide à normaliser les situations difficiles.  Les groupes de personnes qui ont bénéficié des thérapies assistées par chien sont les patients de maison de retraite, les patients de soins palliatifs et de leurs familles. Des élèves en difficulté, les enfants autistes, les enfants ayant des problèmes comportementaux, les détenus, les adolescents et les adultes ayant des problèmes de toxicomanie, les personnes âgées, et les patients en réadaptation.

 La thérapie assistée par un chien fonctionne particulièrement bien pour les très jeunes enfants et les enfants autistes qui ne sont restreint verbalement parce qu'ils sont trop jeunes ou trop limiter pour être intégrer une thérapie par la parole. Il travaille aussi bien avec les enfants qui n'ont pas confiance aux adultes et aux enfants qui ont mal à se concentrer ou à rester assis. Le chien va motiver les mouvements des enfants ayant des difficultés psychomoteur, tel que ramper, marcher, bouger les membres, et d'exercer ses muscles. Un enfant qui apprend à donner à un chien des ordres apprend aussi à apprécier le fait que d'autres personnes se sentent bien, si le chien suit ses instructions cela génère un plaisir incommensurable. Les troubles de la personnalité de certaines personnes s'évanouissent le temps de la présence du chien, constate le personnel hospitalier.
Les chiens permettent également aux personnes d'oublier un peu leurs problèmes et permet de mieux supporter à l'extérieur les événements stressants tels que des tests scolaires, des procédures hospitalières, des opérations, les visites familiales et les événements stressants.
Un chien ne peut manquer de faire sourire une personne déprimée et souvent déclenche des souvenirs agréables. Travailler avec un chien augmente le niveau d'activité d'une personne, encourage la marche et la lecture. Les personnes ayant un handicap physique  se détende sous la simple présence d'un chien.
 

Selon un article paru dans la Tribune de Salt Lake, Catherine Pomeroy, un professeur qui travaille avec des étudiants handicapés, témoigne en faveur des thérapies canines. Parfois, les enfants ne répondent pas à ce que les enseignants font avec eux tous les jours. Mais ils répondent toujours bien aux chiens. Les chiens décomplexes les enfants ayant des difficultés à lire. Il est vraiment difficile de motiver certains d'entre eux à faire quelque chose comme ramper ou ouvrir leurs mains. Mais ils le feront très facilement pour les chiens. Un chien est extrêmement efficace pour travailler avec des enfants ayant des déficiences sensoriels. Ils ont non seulement profiter de la douceur de la fourrure du chien, mais le fait que le chien est vivant, chaleureux, et la respiration de celui ci est réconfortante et encourageante. Les enfants adorent tellement les chiens qu'ils sont plus motivés pour bouger, marcher, ramper, et se détendre dans les cas où aucun autre traitement n'a été couronnés de succès.

 

> Le chien au 21ème siècle

> Politique du chien unique en Chine
> Le chien et l'expérimentation animal
> Chasse à courre: des chiens jetables
> Thérapie assistée par chien
> Les chiens de Fukushima Dai-ichilors
> Un chien à survécu en mer au tsunami japonais , depuis trois semaines
> Le journal d'un chien
> Mettre son chien en pension
> Agression d'une fillette par un bull terrier
> Les chiens ont ils une conscience ?
> Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie
> Idées reçus sur la soumission chez le chien
> Euro 2012 Ukraine: massacre de chiens errants
> Le chien et l'estime de soi
> Interprétation de l'aboiement du chien
> Les Philippines exterminent 500 000 chiens par ans
> Imitation ou conscience de soi ?
> Le chien et le dressage en France
> Massacre des chiens en Irak 
> Le chien n'a ni dieu ni maître
> Chien enterré vivant
> Vaccination du chien
> Troubles de comportements et Prozac
> Chien de race ou chien d'espèce ?
> L'humeur de chien offre un aperçu de la santé du propriétaire
> Plus d'empathie envers le chien qu'envers l'homme ?
> Salons du chiot: le scandale de l'achat émotionnel
> Rapport sur la Gestion de l'espèce canine par la SCC (Société Centrale Canine)
> Un éducateur canin à chaque coin de rue
> Michel Chanton et la haine de l'éducateur canin
> Elevage et vente de chiens
> Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (1)
> Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (2)
> Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (3)
> Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (4) 



Dernière mise à jour

31/03/2016

- Massacre des chiens en Irak

31/03/2016

- Choisir son chien questionnaire

31/03/2016

- Chien : faut-il le vacciner contre la rage ? (2)

31/03/2016

- Plus d'empathie envers le chien qu'envers l'homme ?

31/03/2016

- Le chien et le dressage en France

X Fermer