Chien éclaireur


Le concept de chien d’éclaireur fut fortement développé au cours des années 1950-60. Ce chien est un éclaireur de pointe dont les sens auraient été décuplés. Silencieux et rapide, il fouille le terrain en avant du détachement dont il assure la sûreté immédiate lors de patrouille ou de mission de reconnaissance.


 Il est en mesure de déceler tout ce qu’il y avait de vivant devant lui (une centaine de mètres au maximum en condition normale) et de transmettre l’alerte à son maître par ses attitudes.
Ce mode d’éclairage présente un très grand intérêt dans les terrains difficiles et dans les couverts (broussailles, forêts, rochers ou terrains accidentés). Ce chien attaque s’il en a reçu l’ordre et peut suivre un fuyard. Certains, parmi les plus calmes, peuvent être également utilisés en embuscade. On confit aux chiens éclaireurs des missions de patrouille, de ratissage, de guet et de bouclage.
En raison de la diversité de ses fonctions, le chien éclaireur est toujours très utile. Sa place est en première ligne dans les patrouilles et lors des ratissages. Il est utilisé en plus pour la fouille de maisons jugées dangereuses. Il fut également très utile durant le conflit en Algérie, aux unités en nomadisation et aux commandos de chasse grâce à son impact psychologique sur la population.
 

Les diverses applications:

L'éclairage:

C'est une mission de renseignement, de détection et de sûreté dans un secteur hostile et inconnu. L'équipe maître, chien doit reconnaître, en terrain varié, un axe de progression d'environ cinq cents mètres carrés, voire plus.

L'accompagnement:

Dans cette mission l'équipe cynophile, a pour mission de fouiller une zone déterminée en suivant un itinéraire connu et désigné. Le chien doit signaler toute présence étrangère et neutraliser l'intrus, s'il s'enfuit.

Le guet:

Il s'agit d'une détection statique, que peut assurer soit un chien d'accompagnement soit un éclaireur. Nécessaire, lorsque le militaire en patrouille suspecte une présence étrangère ou bien lors d'une tentative d'infiltration.



>>> L'olfaction et son utilisation   

> Chien détecteur du charançon du palmier
> Chien détecteur de punaise de lit
> Chien éclaireur
> Chien d'avalanche
> Chien détecteur de crise d'épilepsie
> Chien de détecteur de crise d'hypoglycémie
> Chien détecteur de moisissures
> Chien détecteur de faux billets
> Chien détecteur d'incendie
> Odorologie
> Détection de chien errant
> Chien détecteur de carnivores
> Chien de recherche de truffes
> chien détecteur de cancer
> Chien détecteur de cadavre
> Chien de detection de produits incendiaires
> Chien détecteur de mines
> Chien de décombres
> Chien de détection d'explosifs
> Chien de détection de fumigènes et d'artifices
> Chien de détection de DVD
> La discrimination olfactive par l'homme de son chien
> L'humidité du nez du chien
> Chien de détection de téléphone portable
> Mécanismes des narines du chien
> Chien de détection de phoque annelé
> Chien de détection de pesticides
> Chien de détection d'infection nosocomiale
> Chien de détection de fourmis électrique
> Races de chiens et positionnement du cerveau
> Le chien distingue l'odeur de jumeaux identiques
> Chien de détection de tabac
> Chien depistage de cancer
> Chien de détection de cochenille de la vigne
> Comment tromper un chien de détection
> Chien d'alerte pour personnes épileptiques
> Chien de détection pour enfants angoissés
> KDOG : le projet de chien de détection de cancer



Dernière mise à jour

31/03/2016

- L'humeur de chien offre un aperçu de la santé du propriétaire

31/03/2016

- Thérapie assistée par chien

31/03/2016

- Imitation ou conscience de soi ?

31/03/2016

- Le chien et l'estime de soi

31/03/2016

- Euro 2012 Ukraine: massacre de chiens errants

X Fermer