Les chiens ont-ils la notion de temps ?


Pour essayer de comprendre si les chiens ont la notion de temps, les humains ne peuvent pas s'empêcher de faire référence à leur propre concept de temps. La notion du temps chez le chien a toujours été indubitablement déterminer comme figer par le monde scientifique. Pourtant...

L’humain est capable de se remémorer des événements passés, et de s’imaginer ce que pourrait être son avenir. La mémoire des événements vécus est appelée mémoire épisodique (exemple: je me souviens de mon dernier voyage à New York), qui se distingue de la mémoire sémantique qui permet le stockage de la connaissance générale (exemple: je sais que New York est une ville Américaine).

 Les animaux et la mémoire épisodique.

Il est impossible d’interroger les animaux pour savoir s’ils se remémorent consciemment un événement et faire donc appel à une forme de mémoire épisodique ou s’ils peuvent savoir ce qu’ils ont vécu (mémoire sémantique). C'est ainsi, que Clayton et Dickinson (Episodic-like Memory during cache recovery by scrub jays) ont préféré employer l’expression mémoire « du type » épisodique, pour parler de la mémoire des événements chez l’animal. Pour la mettre en évidence, des critères uniquement comportementaux ont été utilisés, notamment l’existence de trois composantes: le « quand », le « quoi » et le « où » dans la mémoire d’un événement. Dans leurs études, des geais à gorge blanche, ces oiseaux nous apprennent qu'ils peuvent resituer dans le temps et l’espace plusieurs types d’items alimentaires: certains très appréciés mais périssables (comme les vers de terre), d’autres moins appréciés mais plus durables (cacahuètes). En fonction du temps écoulé depuis qu’ils ont caché de la nourriture, les geais ont ajusté de manière très appropriée leur recherche, démontrant ainsi qu’ils prennent en compte l’écoulement du temps dans leurs comportements alimentaires.
 

Quand est-il chez le chien dans les études plus ou moins récentes ?

Pour tenter de démontrer que le chien possède une mémoire épisodique associée à la mémoire sémantique (la capacité à comprendre les significations et les concepts) ce qui donne la capacité de se souvenir des faits et des informations et ce qui représente la mémoire déclarative. Claudia Fugazza, et Ádám Miklósi ont demandé aux propriétaires de huit chiens adultes de les entraîner à « faire ce que je fais» (par exemple, sonner une cloche ou de marcher autour d'un gobelet), puis les faire attendre pendant 5 à 30 secondes avant qu'ils ne soient autorisés à essayer de copier l'action qu'ils avaient simplement observée sur leur propriétaire. Pour l'étude, les chiens ont regardé leurs propriétaires faire ses actions pendant 1,5 minute. Pour certaines actions les chiens ont été autorisés à copier les actions; pour d'autres actions, ils ne pouvaient que s'asseoir et regarder. Ensuite, les chiens étaient libres derrière un écran de sorte que simplement ils ne pouvaient plus voir les objets utilisés dans les actions. Les chiens sont restés derrière l'écran de 40 secondes à 10 minutes, au cours desquels les gens ont pris le temps joué avec eux où ils ont été autorisés à faire ce qu'ils voulaient. Le but de la pause derrière l'écran était de déterminer si les chiens se souvennait comment imiter les actions sans jamais les refaire pendant un certain laps de temps. Quand les chiens ont été ramenés, c'est le propriétaire ou un étranger qui commandait au chien de "le faire", ils ont effectué généralement la tâche. Conclusion: «la capacité d'encoder et de se rappeler d'une action après un délai implique que les chiens ont une représentation mentale de la manifestation humaine. En outre, la capacité d'imiter une action après un retard sans la pratique précédente suggère la présence d'un type spécifique d'une mémoire à long terme chez les chiens." "Ce serait la mémoire déclarative, qui se réfère à des souvenirs qui peuvent être rappelés consciemment, comme faits ou des connaissances." Claudia Fugazza, Ádám Miklósi (Imitation différée et la mémoire déclarative chez les chiens domestiques. 16 juillet 2013).

Le chien et la solitude.

Il existe également des preuves de recherche sur la compréhension des chiens dans la notion de temps en fonction des changements de leur comportement lorsqu'ils sont laissés seuls par leurs compagnons humains pour des durées différentes. Même si de façon empirique beaucoup de propriétaire on peut le constater, des études montrent que les chiens expriment beaucoup plus d'affection envers leurs propriétaires s'ils ont été séparés pour des périodes de temps plus longues que d'habitudes. Plus la quantité de temps de séparation augmente, plus l'excitation des chiens au retour augmentera. Pour les chiens qui souffrent d'anxiété de séparation, la différence entre deux ou cinq heures peut signifier la différence entre une légère agitation et une véritable attaque de panique. L'anxiété de séparation chez les chiens est souvent exprimée par des destructions, aboiements, creusement, augmentation du rythme cardiaque et/ou d'uriner et déféquer dans des endroits inappropriés tandis qu'un propriétaire est absent ou lors de son retour. Cette recherche est aussi importante car elle montre que les chiens sont capables de reconnaître et de répondre aux différentes périodes de temps.

Le chien et les expériences passées.

Le chien est capable de reconnaître des personnes avec qui il a interagi dans le passé, parfois due à des événements traumatiques. Si un ancien propriétaire était abusif, le chien peut réagir à des comportements basés sur la peur à cette personne en le rencontrant à nouveau, alors que ces comportements-là n'avaient jamais été observés auparavant (www.aspca.org). Le chien peut aussi craindre une personne qui ressemble à l'ancien propriétaire qui l'avait agressé, tout en soulignant le fait qu'il peut aussi confondre ces deux types de personnes. Bien sûr, l'inverse est vrai et heureusement. Des chiots qui sont exposés à des gens sympathiques tôt dans la vie peuvent s'en souvenir plus tard et ont tendance à être mieux socialisés aux humains de façon globale que ceux qui ne le sont pas.

Le fait que le chien ne perçoit pas le temps de la même manière que nous ne signifie pas qu'il est complètement coincé dans l'instant. Comme beaucoup de recherches sur ce sujet le suggère, le chien est capable d'être formé sur la base des événements passés et est capable d'apprendre à anticiper les événements futurs basés sur ces/ses expériences passées.

La différence de notion de temps essentielle semblerait n'être que les humains peuvent déterminer avec précision quand quelque chose s'est déroulé dans le passé en le reliant à d'autres événements alors que le chien lui, serait dans l'incapacité de manière générale de le faire de façon aussi précise ?

Cela plaide de toute façon et de plus en plus en faveur d'une sorte de version canine de la mémoire épisodique.

21/01/2015


>>> Comportement et apprentissage

> L'animal intelligence
> Chaser la border collie aux 1022 mots
> Les théories de l'apprentissage
> Collier électrique et ses effets
> Le loup plus intelligent que le chien
> Le conditionnement opérant
> Le QI du chien
> Le chien à la notion du bien et du mal
> Les battements de la queue du chien
> Le chien et la représentation mentale de son maître
> Méthode miroir
> L'imitation sélective
> Le chien agressif
> Le langage canin de l'enfant
> L'intelligence animal
> Les chiens ne peuvent pas nous aider s'ils n'y ont pas d’intérêts
> Quelles sont les limites de l'apprentissage canin ?
> Le chien sait compter
> Comment un chien peut retrouver son chemin ?
> Effet cognitif de la séparation brève de son propriétaire chez le chien
> Le chien plus intelligent que le singe
> Grâce à sa taille ou sa texture les chiens peuvent reconnaître un nom d'objet
> La musique adoucit les mœurs...des chiens
> Donnie le Doberman
> Personnalité des chiens
> Les pensées du chien sous IRM
> La résilience chez le chien
> Pourquoi le loup est sauvage et pas le chien
> La boussole interne du chien
> Loi universelle de la miction des mammifères
> Laisser son chien en pension- stressant ?
> Clôture anti-fugue pour chiens: effets sur le chien
> Les chiens ont-ils la notion de temps ?
> Les chiens peuvent prévoir les séismes ?
> Achat du chiot et conditions d'élevage
> Analyse du sourire canin
> Dressage de chiens : est-ce vraiment utile ?
> Les effets de l'activité physique sur le comportement du chien
> La récompense chez le chien ?



Dernière mise à jour

31/03/2016

- Les marques d'alimentations chiens et chats comprenant des ogm

31/03/2016

- Chien de race ou chien d'espèce ?

31/03/2016

- Les chiens de Fukushima Dai-ichilors

31/03/2016

- Vaccination du chien

31/03/2016

- Idées reçus sur la soumission chez le chien

X Fermer