La proxémie chez le chien


La proxémie a principalement été développé par Edward T. HALL (1914 -2009). Le chien comme tout animal organise avec l'aide de la proxémie l'espace dans lequel il évolue et les contacts entre individus. Dans la plupart des sociétés animales, des règles précises, qui ne sont pas du tout liées au territoire régissent la manière d'évoluer de chaque individu.

La proxémie, mise au point en 1963 par l'anthropologue américain Edward T. Halle, concerne l'étude des distances sociales entre chaque individu. En reprenant différents travaux d’éthologie, il constate que dans les relations entre les animaux, ils semblent y avoir des sphères invisibles qui définissent une bulle autour de chacune, les rapports de proximité des différents membres, régulant en partie le comportement de l'ensemble.

Il découpe l’espace autour des individus en catégorie de distance :
La distance personnelle, la distance sociale, la distance de fuite et la distance critique. Ces distances varient en fonction des lieux (nous tolérons plus facilement une situation de promiscuité dans un ascenseur que dans un espace ouvert) et des cultures (elles sont plus courtes dans les pays latins et en Afrique, qu'au Japon ou dans les pays nordiques).
 Ainsi, de façon plus ou moins consciente nous veillons à maintenir entre les autres et nous une sorte de périmètre de sécurité individuel. Voici donc les quatre sphères et leurs mesures adaptées aux peuples latins d'après les travaux d'Edward T. Hall:
la sphère intime (de 15 à 45 cm) : échange avec des partenaires sexuels
la sphère personnelle (de 45 cm à 1,2 m) : échange avec des amis
la sphère sociale (de 1,2 à 3,6 m) : échange avec des connaissances
la sphère publique (plus de 3,6 m) : échange avec des groupes de personnes
 
Comme le dit si bien Pascal Picq "L'homme est un animal qui possède une conscience d'une nature particulière lui laissant penser qu'il n'en est pas un" La distance établie dépend également de l'image que l'être vivant se fait de l'autre. Ainsi certaines études tendent à montrer que l'être humain aurait tendance à être plus éloignée lorsqu'il s'agit par exemple d'une personne atteinte d'un handicap physique.
 
Le chien, comme tout animal installe au tour de lui trois cercles concentriques virtuels. Chacun définit une distance à partir de laquelle un intrus qui s'en approche va modifier le comportement du chien. Ces trois cercles concentriques virtuels sont, même si cela reste à démontrer de façons scientifiques, variables selon l'âge, le tempérament, l'état émotionnel du moment, la sociabilité … du chien.
Les distances définies par la proxémie:

Distance personnelle: Entre membres d’une même espèce, la distance personnelle définit la distance normale au-delà de laquelle les individus se côtoient sans changement d’attitude du chien qui est au centre. Le chien a vu et prit conscience de la présence de l'intrusion, mais rassuré par la distance n'est pas encore inquiet.

Distance sociale. La distance sociale est la distance nécessaire pour qu'un groupe social s'établisse et se maintienne. Au-delà de cette distance, le chien perd le contact avec son groupe, la détresse et même l'anxiété surviennent.

Distance de sécurité ou de fuite: c'est la distance à partir de laquelle un individu qui s'approche va déclencher une crainte chez le chien, avec comme réponse sa fuite ou des postures de menace, s'il n'a pas la possibilité de fuir. C'est le dernier stade avant l'agression.

Distance critique: La distance critique est la limite en deçà de laquelle un animal met en place des stratégies ultimes de défense pour pouvoir survivre. Le chien saisit par la peur met en place instantanément une stratégie ultime de défense pour survivre, qui se traduit le plus souvent par une agression violente et incontrôlées accompagné de morsures, ou parfois par une complète tétanisation.

Les réactions neurovégétatives dus à une transgression de la distance critique peuvent être extrêmement violentes comme :
la tachypnée (augmentation du rythme respiratoire) associée à la tachycardie, (augmentation du rythme cardiaque),
la salivation,
la transpiration,
les défécations émotionnelles,
les tremblements,
les mictions émotionnelles,
la vidange des glandes anales.

Chez un chien bien sociabilisé, qui ne redoute pas ou peu les rencontres, ces distances peuvent être pratiquement nulles. Inversement chez des chiens phobiques ou anxieux, ces distances sont très grandes et peuvent prendre des proportions qui paraissent inadaptées par rapport au danger réel. D’où l'importance de consacrer le maximum de temps pour la meilleure sociabilisation possible.




>>> Communication

 > Marquage urinaire du chien
 > Le sourire du chien
 > Communication non verbal entre l'homme et le chien
 > Communication chimique chez le chien
 > Pourquoi les chiens nous aiment-ils ?
 > Le chien et l'envie de mordre
 > Le pelage du chien
 > Le chien ce parfait inconnu
 > Aboiement vocalisation du chien
 > Le chien peut déterminer la taille d'un congénère en écoutant son grognement
 > Chien de race: pointer une direction
 > Le chien et le miroir d'auto-reconnaissance
 > A quoi servent les moustaches du chien
 > Le langage du corps humain induit en erreur le chien
 > L'attachement du chien
 > Les 3 façons de communiquer du chien
 > Acuité visuel du chien
 > Chien, hasard et communication
 > L'odorat du chien
 > Fonction des phéromones du chien
 > Choisir une muselière pour son chien
 > Ordres de base du chien
 > Mon chien ne me regarde pas dans les yeux
 > Aboiement du chien: un traducteur ?
 > Discrimination visuelle des espèces du chien
 > Les bâillements sont contagieux aussi chez les chiens
 > Le chien peut reconnaître des visages familiers à partir d'image
 > La proxémie chez le chien
 > Comportements latéralisés chez le chien
 > Le chien peut lire les signaux d'invitation au jeu donnés par les humains ?



Dernière mise à jour

31/03/2016

- Les marques d'alimentations chiens et chats comprenant des ogm

31/03/2016

- Chien de race ou chien d'espèce ?

31/03/2016

- Les chiens de Fukushima Dai-ichilors

31/03/2016

- Vaccination du chien

31/03/2016

- Idées reçus sur la soumission chez le chien

X Fermer