Chien, hasard et communication


Il est possible de provoquer des stimuli et de les associer à des comportements. C’est ce qui se produit dans le dressage de chien. C’est ce que Pavlov à définit comme le réflexe conditionnel. Le chien qui appuie sur une manette quand s’allume la lampe rouge, a été dressé à le faire aux moyens de répétitions d’expériences. On peut ainsi de manière artificielle fabriquer un signal conditionnel pour déclencher un comportement. La liaison entre le signal et le comportement n’est pas pensée, elle est purement mécanique, répétitive, de l’ordre d’un automatisme acquis.

Soit, mais d'où peuvent venir les variations dans la façon de communiquer au sein d'une même espèce, dont le chien ?

Si certains facteurs spécifiques, comme la variabilité de l'habitat, les conditions de vie, peuvent expliquer en partie ces phénomènes, Steffen Wischmann, Dario Floreano et Laurent Keller, spécialistes du comportement animal, suggèrent que le hasard joue également un rôle important.

Structures de la communication animal:
Le langage animal est inné, héréditaire, toujours le même pour une même espèce. Il ne s’est guère modifié depuis des millions d’années. Il se relève de l’hérédité biologique. Le langage de l’animal est très bien adapté à l’expression de certaines situations naturelles. Tellement que cela marque ses limites les plus étroites quand il s'agit de s'adapter aux mondes dans lequel nous souhaitons qu'il s'adapte. Aussi contestable que cela puisse paraitre au vu des avancées de l'éthologie canine, il est déterminer que le langage animal est dépourvu d’articulation. Cela implique que les éléments du langage animal sont stéréotypés et ne peuvent pas se décomposer pour être utilisés différemment dans un autre énoncé.
L'intelligence paramètre très important de la communication peut se déterminer sous trois formes. L’intelligence abstraite qui se meut dans le pur concept comme en mathématiques (capacité d'apprentissage ou QI du chien). L’intelligence relationnelle qui régit les rapports entres les êtres vivants. 

L’intelligence concrète qui est habileté à résoudre des problèmes ou des situations. (Capacité perdus par le chien domestique, démontré par Adam Miklosi  Le chien trop dépendant de l'homme).

Du chien à l'homme, toutes les espèces animales ont développé au cours de leur évolution des stratégies de communication plus ou moins sophistiquées. L'objectif étant d'échanger des informations entre congénères. Pour signaler un danger ou encore pour indiquer le désir de trouver un partenaire sexuel. qu’une information circule entre les animaux, Même s'il faut alors prendre garde au caractère purement réflexe de cette transmission, les différentes stratégies de communication présentes au sein d'une espèce sont-elles exclusivement déterminées par ces facteurs ?  Les scientifiques qui étudient la communication sont devenues de plus en plus conscients que la contingence dans l'histoire évolutive peut jouer un rôle supplémentaire important dans le façonnement des systèmes de communication animale. Comprendre pourquoi un système de signalisation spécifique évolue vers sa forme actuelle est un défi car le comportement ne laisse que rarement des enregistrements fossiles. Les études sur les effets de la contingence historique sur l'évolution de la communication sont rares.


La divergence évolutive des systèmes de communication est souvent attribuée à des différences d'habitats, de sélection sexuelle, ou d'interactions inter-spécifiques conduisant à l'hypothèse courante que les espèces étroitement apparentées qui habitent des environnements similaires présentent souvent des systèmes de communication similaires. Quels sont les facteurs qui expliquent, au sein d'une espèce animale donnée, la coexistence de plusieurs stratégies de communication distinctes ?

Pour les trois spécialistes du comportement animal la réponse est négative. En effet, selon ces chercheurs, le hasard jouerait également un grand rôle.  Pour parvenir à cette conclusion, les trois scientifiques ont observé une population de vingt robots, tous identiques, interagir entre eux durant plusieurs semaines dans un même espace. Un lieu qui, par endroit, avait été doté par les chercheurs de nourriture virtuelle. L'intérêt de ce dispositif étant d'éliminer les pressions externes liées aux variations de l'habitat, ainsi que celles causées par les différences de genre.

Les robots disposaient d'une caméra, pouvaient se déplacer, équiper d'un détecteur de nourriture, et de la faculté d'émettre deux signaux lumineux différents (un bleu et un vert). Ils étaient également dotés d'un programme leur permettant d'adapter et de faire évoluer leurs comportements au cours du temps.

Chacun ayant été programmé de façon totalement aléatoire, au début, le comportement des robots était complètement désordonné. Mais peu à peu, ils ont adopté un comportement de plus en plus organisé. Au bout de quelques semaines, les vingt robots se sont mis à signaler la présence de nourriture par un signal lumineux.

En continuant l'expérience il est les chercheurs ont vu l'apparition de deux stratégies de communication différentes. Les vingt robots n'ont pas tous choisi d'indiquer la présence de nourriture de la même manière. En effet, si la totalité d'entre eux ont choisi d'émettre un signal lumineux dès qu'ils trouvaient de la nourriture, 10 d'entre eux ont de surcroît développé le réflexe d'émettre un signal lumineux d'une autre couleur lorsqu'ils ne se trouvaient pas en présence de nourriture.

En d'autres termes, ces robots, bien que libérés des pressions issues de l'habitat et des stratégies reproductives propres à chaque espèces, ont tout de même développé deux stratégies de communication différente. Ce qui signifie que l'apparition de différentes stratégies de communication au sein d'une même espèce est mué aussi par un phénomène de type aléatoire.

Concernant les comportements canins... ?

2 Décembre 2011 Proceedings of the National Academy of Sciences of USA.
pnas.org


Partager:
 

>>> Communication

 > Marquage urinaire du chien
 > Le sourire du chien
 > Communication non verbal entre l'homme et le chien
 > Communication chimique chez le chien
 > Pourquoi les chiens nous aiment-ils ?
 > Le chien et l'envie de mordre
 > Le pelage du chien
 > Le chien ce parfait inconnu
 > Aboiement vocalisation du chien
 > Le chien peut déterminer la taille d'un congénère en écoutant son grognement
 > Chien de race: pointer une direction
 > Le chien et le miroir d'auto-reconnaissance
 > A quoi servent les moustaches du chien
 > Le langage du corps humain induit en erreur le chien
 > L'attachement du chien
 > Les 3 façons de communiquer du chien
 > Acuité visuel du chien
 > Chien, hasard et communication
 > L'odorat du chien
 > Fonction des phéromones du chien
 > Choisir une muselière pour son chien
 > Ordres de base du chien
 > Mon chien ne me regarde pas dans les yeux
 > Aboiement du chien: un traducteur ?
 > Discrimination visuelle des espèces du chien
 > Les bâillements sont contagieux aussi chez les chiens
 > Le chien peut reconnaître des visages familiers à partir d'image
 > La proxémie chez le chien




Dernière mise à jour

30/04/2013

- Mettre son chien en pension

30/04/2013

- Témoignages

30/04/2013

- Chien détecteur de crise d'épilepsie

30/01/2014

- Témoignages 1ère partie

30/01/2013

- Vaccination du chien

X Fermer